Je suis la douleur, et j’ai des choses à te dire…

Je suis la douleur, et j’ai des choses à te dire…

by in Accueil, Bien-être et relaxation, Blog, Naturopathie, Santé naturelle 13 janvier 2020

Je suis la douleur...et j'ai des choses à te dire

Confidences, aveux, il est grand temps pour moi que je m’explique, que je me présente ! Suis-je une amie ou une ennemie ? Dois tu me craindre ou m’utiliser ?

Je suis la douleur,
Redoutée, détestée, diabolisée, je sais que personne ne m’aime, mais pour être utile on n’a pas besoin d’être aimée !
Parce que oui je suis utile : Je suis la preuve de la présence de vitalité, d’un système d’auto-défense dans l’organisme.
Je suis le signal d’alarme qui t’indique que quelque chose ne va pas.

Trop souvent mal comprise, on cherche à me faire taire sans chercher à me comprendre. Si je suis là, si je m’installe en toi, c’est qu’il y a une cause. En cherchant à me supprimer, sans réparer la cause, tu ne fais, en fait, que m’étouffer, et la raison ,pour laquelle j’ai été déclenchée, va s’amplifier, s’aggraver.
Aurais tu idée de couper une alarme incendie ou la couvrir pour qu’elle fasse moins de bruit. Non !
Et bien il en est de même avec moi, utilise moi pour aller mieux, pour te réparer, pour mettre en lumière tes vrais problèmes.

N'oublie pas, la seule alarme qu'on ait le droit de couper sans chercher à comprendre, c'est celle du réveil, le matin !

Sana

Je suis là dès qu’il y a un danger pour toi (douleur aiguë) ! Imagine que ta main approche d’une source de chaleur, s je ne me manifeste pas, tu t’approcherais trop près de cette source et tu te brûlerais grièvement.
Je suis également là en cas de traumatisme (choc, fracture, chute, égratignure, plaie…), et je reste présente jusqu’à totale guérison également pour te protéger et t’inciter à la prudence. Je suis également la preuve qu’un processus vivant de tes tissus est en marche pour te permettre de te rétablir.

Souvent, (douleur chronique) je suis également le signe que ton organisme subit des troubles, un dérèglement, souvent un trop de déchets que tu n’as pas évacué et qui sont venus encombrer tes organes, tes tissus, mais aussi tes fluides peuvent être trop acide, ce qui créer également des douleurs, alors ne me supprime pas purement et simplement, essaye de me comprendre.
Ses troubles proviennent la plupart du temps d’une mauvaise hygiène de vie générale : alimentation, sédentarité, surpoids…

Dans d’autre cas, je suis l’interprétation physique d’une douleur psychique trouble psycho-émotionnel comme par exemple le stress nuit à l’estomac. (conflit intérieur, deuil, angoisse, dépression, accident, perte d’emploi…). N’as tu jamais entendu parler de la somatisation. Dans ce cas également, il ne s’agit pas de dire, c’est dans la tête, mais bien de régler les problèmes de fond, pour me faire disparaître.

Bien évidemment, je ne cherche pas à te convaincre que je suis bonne pour toi et que tu dois te laisser souffrir, bien sûr que non !
Personne ne devrait souffrir.

Alors même si je ne suis pas ton amie, je peux au moins être ton alliée ! Ne me néglige pas et utilise moi pour comprendre ce qui se passe dans ton corps et donc qui m’a permis de me déclencher et pour me faire taire de façon raisonnée, réfléchie, rationnelle et surtout durable, en agissant ainsi tu ne feras pas que juste m’étouffer, m’ensevelir sous une tonne d’anti-douleur, mais tu feras en sorte que l’alarme se coupe d’elle même car il n’y a plus de danger.

J’aimerais aussi préciser que chaque individu, chaque personne, quelque soit son âge, son sexe, sa fiabilité physique, a une perception, une sensibilité différente à mon égard. Pour certaine personne à un moment donné ou pour la même maladie, je serais tolérable pour certain, pour d’autre pas du tout. Il ne faut surtout pas juger une personne qui dit souffrir, il faut l’écouter, la soutenir, la diriger vers les personnes qui la comprendront et qui feront en sorte qu’elle aille mieux.

Comprenons nous ; Je suis désolée d’être moi, mais en même temps, je suis satisfaite de savoir que grâce à mes alertes, tu peux éviter bien des accidents et maladies graves…

Lis la suite pour mieux me comprendre.

Qui suis je ? Pourquoi je me manifeste ?

Télécharge GRATUITEMENT mon livret « Fatigue Chronique & Naturopathie »
CLIQUE ICI

Je suis une sensation désagréable qui peut être de diverses intensités. Je peux être supportable mais aussi très invalidante et perturber les activités du quotidien et le bien-être en général.
Moi, la douleur, je peux être là, en toi, de façon aiguë et de courte durée mais aussi de façon chronique et durer dans le temps, comme je peux être localisée comme diffuse à différents endroits à la fois.

On me définit à travers 3 types :
La douleur par excès de nociception :
C’est ma version la plus courante et c’est là où je remplis pleinement ma fonction d’alarme. Je suis la douleur due à un traumatisme (chocs, coupures, brûlures, fractures, foulures…) ou à une inflammation (abcès, appendicite, conjonctivite…), je me déclenche quant il y a une agression externe ou interne (comme c’est le cas en cas de cancer). Dans cette version, si on ne traite pas la cause je peux être à l’origine de ma version chronique.
Techniquement j’interviens quant je suis trop forte, l’information transmise est assez forte pour arriver rapidement au cerveau (phase aiguë)

La douleur neurogènes
On dit de moi que je suis neurogène ou neuropathique, quant je suis liée à un mauvais fonctionnement du système nerveux : je surviens suite à une lésions des nerfs ou du système nerveux central (cerveau, moelle épinière).
Dans cette version, je me manifeste par des fourmillements, de picotements, des sensations de brûlures, de gonflement, d’écrasement, de décharges électriques.
Mes épisodes peuvent être brutaux, temporaires et épisodiques ou continues.
Je ne suis pas forcément provoquée par un stimuli habituel (pression, frottement…), je peux très bien apparaître juste par le contact des vêtements avec la peau, un courant d’air…
Le froid et/ou les émotions suffisent parfois à me déclencher ou me réveiller.
Je peux t’envoyer un signal en cas de traumatisme mal guérit ou en cours de guérison (choc, blessure) ou en cas d’apport insuffisant d’oxygène (AVC, Compression d’un nerf) en cas d’infections, de maladie métabolique comme le diabète, d’une intoxication (par exemple suite à la prise de médicaments forts ou non adaptés)

La douleur psychogènes
Moi, la douleur, je peux être enclencher par des troubles psychiques. Je suis assez difficiles à cerner dans ce cas là car je ne suis pas présente à cause d’une lésion d’un organe mais je suis là pour traduire une douleur, une souffrance non suivie, non soutenue de la sphère psychique et psycho-émotionnelle. Attention bien souvent je suis comprise de travers : si je suis en toi depuis longtemps et que je t’éprouve déjà depuis un certain temps, je peux te mener vers un mauvais état psychique : la dépression. D’où l’importance de bien chercher ma cause, d’où je viens !
Je suis bien réelle est pas seulement dans ta tête : sensation d’étouffement, spasmes musculaires, palpitations, douleurs d’estomacs, spasmes intestinaux, migraines, mal de dos…

Mes autres versions :
Les douleurs dues aux soins médicaux : effets secondaires des traitements parfois lourds (chimio…), suites d’interventions chirurgicales, des soins…
Les douleurs cancéreuses : Je regroupe ici mes trois formes les plus courantes à la fois : nociceptive, neurogène et psychogène, je réagit donc en phase aiguë mais aussi de façon chronique.

Conclusion :
Bien évidemment seul ton médecin traitant pourra poser un diagnostic sur la cause de la douleur, mais ton/ta naturopathe travaillera avec ce diagnostique en complémentarité, pour chercher les causes profondes de ma présence (la douleur), et t’accompagner à faire les changements nécessaires pour m’éteindre de façon durable.
Le/la naturopathe travaillera sur ton alimentation, sur la gestion de la sphère psycho-émotionnelle, sur ta sédentarité ou définira avec toi des exercices ciblées en fonction de ma localisation, du pourquoi je suis là. Il te conseillera également des exercices de respirations, il pourra faire le point sur tes carrences, te conseiller des plantes…Bref il/elle te donnera tout un programme d’hygiène vital pour que tu puisse avoir une meilleur qualité de vie et t’accompagner vers le chemin du mieux être



Source :
https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC2841547/
https://www.inserm.fr/information-en-sante/dossiers-information/douleur
http://www.chu-rouen.fr/page/detail/fr/PUB_1848

Cet article présente un ensemble de conseils et ne remplace en aucun cas un avis médical et ne constitue pas une prescription.
Cet article ne vise en aucun cas à vous dissuader de consulter votre médecin généraliste ou spécialiste ni à arrêter votre traitement médical.

About Sana Bel Hassin Ouali
Naturopathe spécialisée Fondatrice et gérante du site sanaturopatheenligne.fr Créatrice des programmes FibroCoaching© & DietiNaturo© diététique - Réflexologie - Massages bien-être - Fibromyalgie - SFC

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    Ebook gratuit - Les plantes qui soulagent...

    Inscrivez vous et recevez gratuitement mon ebook "Fatigue chronique & Naturopathie" Des outils concrets et des vraies pistes à explorer pour avoir une meilleure qualité de vie

    Vos données sont précieuses, je ne les transmets à personne.

    %d blogueurs aiment cette page :