Allergie saisonnière & naturopathie

Allergie saisonnière & naturopathie

by in Accueil, Naturopathie, Santé naturelle 4 mars 2019

Nous verrons dans un premier temps ce qu'est l'allergie saisonnière (rhinite allergique / rhume des foins) et comment la naturopathie intervient pour permettre au corps de ne plus avoir ses réactions violentes. Ensuite tu pourras trouver quelques conseils simples à appliquer pour gérer au mieux une crise d'allergie saisonnière.

Le printemps arrive à grands pas, il serait déjà là d’ailleurs selon certaines cultures ! Alors avec le beau temps, les gazouillements des oiseaux qui nous réveillent le matin, les bourgeons prêts à laisser leur place aux fleurs….les allergies saisonnières débarquent aussi !
Les yeux qui picotent, qui pleurent, des éternuements, des démangeaisons, des difficultés respiratoires…Bref au lieu de profiter de la beauté de ce moment de l’année, les personnes qui présentent des allergies de saison (ou encore appelée rhume des foins, ou rhinite allergique) passent leur temps à éviter de sortir au maximum et vivent un vrai calvaire !

Si tu te reconnais dans cette description, saches qu’il existe des moyens naturels pour te faciliter la vie au printemps.

Alors, pour commencer, qu’est ce que l’ allergie saisonnière (rhume des foins / rhinite allergique) ?

Pour que ses solutions naturelles soient efficaces il est important de comprendre ce qu’est une allergie saisonnière, qu’est ce qu’il se passe dans le corps des personnes qui en souffrent…
Cette
rhinite allergique est une réaction excessive de notre organisme face à une substance qu’il juge dangereuse, même si, en elle même elle ne l’est pas.

Pourquoi notre corps réagit-il ainsi ?

Il faut revenir à la base de la naturopathie, à la notion de terrain.
Notre
terrain est composer d’humeurs/de liquides qui transportent les nutriments aux cellules mais qui transportent également les déchets de ces mêmes cellules vers les émonctoires : les portes de sorties.
Donc si ces humeurs/liquides sont surchargées de déchets,
les défenses immunitaires sont surchargées de travail mais encore pire, cette surcharge de déchets ne permet pas une bonne circulation des liquides, les défenses immunitaires ne peuvent donc pas effectuer leur travail correctement.
Si les liquides ne sont pas débarrasser de leurs déchets, il arrive que
les défenses immunitaires, étant tellement submergées de travail, ne fassent plus la différence entre ce qui est dangereux ou agressif pour le corps et ce qui ne l’est pas ; elles s’emballent et s’attaquent un peu à tout et n’importe quoi, au pollen par exemple !

Comment agir en conséquences ?

Il faut apaiser les défenses immunitaires surmenées de travail. Comment ? En aidant le corps à éliminer les déchets : les réactions allergiques disparaîtront au fur et à mesure que l’organisme sera assaini.

Comment la naturopathie intervient pour soulager l’allergie saisonnière ?

A / Soutenir le système immunitaire – Agir sur le terrain avant toutes choses
La détoxification :
Pour bien faire les choses il faudra te faire
accompagner par un naturopathe qui saura adapté la détox a ta situation !

Une « vrai détox » se fait sur plusieurs semaines et est adaptée à chaque personne en fonction de sa physiologie, de son état de santé et émotionnel, de sa vitalité…
La détoxification naturopathique consiste à tout d’abord stopper la source des surcharges (alimentaires, émotionnelles, psychiques…) puis stimuler l’organisme et les émonctoires (foie, intestins, reins, poumons et peau) afin que les déchets soient correctement évacués.

Pour cette détox je te conseille de prendre RDV pour une consultation naturopathique.

Renforcer la barrière intestinale
Un organisme encombré est du à notre mauvaise alimentation mais aussi à une barrière intestinale affaiblie qui laisse passer trop de déchets. Il faut donc également la renforcer en réduisant la consommation de ce qui perturbe la flore intestinale à savoir le gras, le sucre, le sel mais aussi en évitant tout ce qui peut irriter cette barrière intestinale : comme le gluten mais aussi les produits laitiers entre autre.
Les produits laitiers sont des grands producteurs de mucus qui congestionnent les poumons et les sinus tu comprends donc l’intérêt de les éviter au maximum en cas de rhinite allergique.

Se bouger pour faire circuler les liquides corporels
Comme nous l’avons vus plus haut, plus les liquides sont chargés en toxémie moins ils circulent correctement. Le fait de bouger, d’avoir une activité physique permet de les faire circuler et ainsi de les désencombrer.
* Faire une activité physique même légère : marcher, faire du vélo, yoga, natation
* Éviter de rester assis de trop long moment : bouge, marche, étire toi ….fais le tour de ta table

Gérer son stress pour apaiser l’inflammation de l’organisme
Le stress entretient sans cesse le processus inflammatoire de l’organisme, le système immunitaire se retrouve complètement accaparer par la gestion de cette inflammation !
Il est alors judicieux d’apprendre à gérer le stress de façon quotidienne, et pas seulement en période de crise, pour justement réduire l’inflammation et permettre au système immunitaire de se rendre utile ailleurs.

Ton naturopathe peut t’apprendre à gérer ton stress en te faisant faire des exercices de relaxations, de respiration, de sophrologie, de yoga….
N’oublies pas : Réduire le stress donc l’inflammation de l’organisme à un impact direct sur tes réactions allergiques (saisonnières ou pas d’ailleurs).

En adoptant ces quelques recommandations tu devrais ressentir la différences sur tes réactions dues à l’allergie saisonnière au moment venu. Cependant, ton terrain va se corriger lentement, cela peut prendre du temps : c’est pour cela qu’il faut adopter cette hygiène de vie tout au long de l’année.

Comment soulager la crise d’allergie saisonnière
En cas de crise, en attendant que ton terrain s’autorégule, tu peux suivre les conseils suivant :

1 – Éviter les aliments allergènes
Certains aliments sont
riches en histamine ou en libérateurs d’histamine comme :
– Fromages fermentés : emmenthal, parmesan, roquefort, gouda, camenbert, cheddard, gruyère, brie, roquefort
– Charcuterie : saucisson sec, jambon, toute la charcuterie emballée. / Viandes rouges
– Blanc d’œuf.
– Poissons : (quantité variable selon la fraîcheur) : coquillages, crustacés, thon, sardine, saumon, anchois, hareng, conserves de poisson (thon, anchois, maquereau, oeufs de poisson), poissons séchés, poissons fumés.
– Gibier faisandé
– Légumes : tomates, épinards, petits pois, choucroute, lentilles, haricots, fèves, choux, .
– Fruits : frais, jus, confitures, glaces et sorbets. Bananes (et farine en contenant), fraises, agrumes (orange, pamplemousse, citron, mandarine, clémentine). avocat, figue, raisin, ananas, papaye, mangue. Noix, noisette (praliné, glace, biscuits, bonbons, céréales), cacahuète (et aliment en contenant/farine/beurre…).
– Chocolat
– Thé noir / Café
– Alcool : bières, vins, vins de noix, cidre, liqueurs, liqueur de noisette.
– Divers : levure de bière

2 – Nettoyage de nez quotidien (voir plusieurs fois par jour)
En utilisant une pipette de sérum physiologique ou encore investir dans
un pot Neti/Lota pour douche nasale y mettre une cuillère de sel de mer non iodé ou du sel de Nigari et dissoudre à l’eau tiède.
Ensuite, faire un lavage de nez, narines par narines : respirer par la bouche, incliner la tête, injecter la moitié de la solution et fermer la narine avec le doigt pour que l’eau ressorte de l’autre côté. Faire pareil de l’autre côté, se moucher immédiatement après.

—-Astuce —-Avant de sortir, mets de la vaseline sur les ouvertures des narines et jusquà l’intérieur pour stopper le pollen

3Soulager les yeux :
Utiliser de l’hydrolat de plantain (excellent anti-histaminique, anti allergique, anti inflammatoire et calmant) : Appliquer des compresses sur les yeux matin et soir pour soulager les yeux.
Un autre hydrolat qui soulage vraiment très bien (c’est mon chouchou en vérité) :
l’hydrolat d’eau de rose de Damas, TESTE ET APPROUVE je mets une goutte lorsque mes yeux brûlent, picotent et ça passe de suite !

4Se doucher en rentrant à la maison
Les résidus de pollen restent dans la chevelure, la peau et même sacs et vêtements.
Dès que tu rentre à la maison débarrasse le pollen de tes chaussures (ou laisse les au pas de la porte), tes vêtements et douche toi ! Tu éviteras de déposer du pollen partout surtout sur ton oreiller le soir !

5Évite toutes sources de stress (ou du moins prends le temps de te calmer de te recentrer : A lire la respiration abdominale et la respiration consciente) !
Comme nous l’avons vu plus haut le stress a un gros impact sur l’inflammation de l’organisme, ce qui va faire durer la crise !

Cet article présente un ensemble de conseils et ne remplace en aucun cas un avis médical et ne constitue pas une prescription.
Cet article ne vise en aucun cas à vous dissuader de consulter votre médecin généraliste ou spécialiste ni à arrêter votre traitement médical.

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    Ebook gratuit - Les plantes qui soignent...

    Inscrivez vous et recevez gratuitement mon ebook Les plantes qui soignent les maux du quotidien

    Vos données sont précieuses, je ne les transmets à personne.

    %d blogueurs aiment cette page :