Blog – Right Sidebar

8 conseils pour donner des habitudes saines aux enfants

by 19 septembre 2022

Hygiène de vie : 8 conseils pour donner des habitudes saines aux enfants

Nous le disons souvent, les enfants nous miment. A-t-on vraiment conscience de ce que cela veut dire ? Ce que ça implique ?

Les enfants apprennent, sont influencés par les personnes qui les entourent, les encadrent. Ils vont vite prendre des habitudes qui vont leurs coller à la peau toute leur vie ! C’est aussi pendant la période de l’enfance, du moins la période d’apprentissage que l’enfant va se construire : tout ce qu’il aura appris et appliquer feront de lui la personne qu’il sera une fois adulte, d’où l’importance de leurs apprendre et faire prendre conscience l’importance d’un mode de vie sain dès la plus tendre enfance.

Dans cet article 8 conseils pour habituer vos enfants à un mode de vie sain.

1 – Avoir une alimentation variée et équilibrée
Encore une fois, je commence par l’alimentation ! Prends le temps de choisir (avec ton/tes enfant-s c’est encore mieux) des aliments de qualité et variés (pour qu’il puisse goûter à tout).
Cuisine à la maison, en famille, en variant les recettes, les modes de cuisson, autant de choses qui vont attiser la curiosité des petits. Fais-le participer à la préparation des repas : les enfants qui « cuisinent » avec leurs parents ont plus envie de gouter ce qu’ils ont préparés !
Pour ce qui est de l’alimentation « plaisir » du genre fast food ou autre, cela doit rester un plaisir que l’on s’accorde de temps en temps (attention à ne pas tomber dans le vice de la récompense alimentaire, nous y reviendrons plus loin). L’hygiène alimentaire est le premier pas vers une hygiène de vie saine

A lire : [Enfants] 15 astuces pour leur apprendre à bien manger

2. Prenez au moins un repas par jour en famille
Manger au moins un repas par jour en famille permet à l’enfant de vivre un moment convivial, un moment de partage, où il pourra exprimer ses goûts, ses ressentis, ses envies pour le prochain repas…
Pense toujours au fait que ton enfant te copie, ce moment en famille lui donne la possibilité de gouter des choses pour lesquels il avait un ressentiment, mais comme il te voit faire il va oser gouter, il va faire ses propres tests !
Aussi manger de manière calme et poser, fait partie des bonnes habitudes et d’un mode de vie sain à apprendre à ton enfant, donc il est important d’éviter les conflits à table, les conversations dynamiques et animées, la télévision, le téléphone…

3. Fais sortir ton/tes enfant-s !
C’est aussi important que l’alimentation, un enfant a besoin de se dépenser, de voire d’autre horizon ! Le fait d’habituer l’enfant à sortir, s’aérer s’oxygéner, sortir du cocon familial, participe à son apprentissage d’un mode de vie sain.
Sors le aussi souvent que possible, joue avec lui/elle, fais des promenades, des randonnées…
Il est aussi important de l’inscrire à un sport (dans la mesure du possible) : c’est un excellent moyen de lui apprendre à jouer (et plus tard travailler) en équipe, ça va l’aider à se sociabiliser, à développer ses coordinations choses qu’il ne peut pas faire devant un écran !
Même si ton enfant ne peut pas faire de sport (dans un club) apprends lui à avoir une activité physique régulière : marche douce, vélo, natation, faire du roller bref autant d’activité qui lui feront du bien et lui feront prendre l’habitude de prendre plaisir à faire de l’exercice physique

4. Gestion des nouvelles technologies
Avec la technologie à chaque tournant, à chaque plan de vie, il est difficile d’éloigner notre famille de la TV, de l’écran d’ordinateur, des téléphones, des jeux vidéo, et de tous les autres gadgets qui font tellement partie de la vie quotidienne.
Mais il est tout de même vital de faire sortir tes enfants et de leur faire prendre conscience du monde réel qui les entoure, ce monde dans lequel ils vont évoluer !
Il est important qu’ils aient de vraies interactions avec d’autres enfants et même des adultes, de créer des liens… Toutes ses choses ne sont hélas pas possibles dans le monde virtuel et ce manque de contact réel, de contact humain nuit à la construction de l’enfant ?


Inscris toi ici et reçois gratuitement mon ebook : Fatigue Chronique et Naturopathie

livretgratuitnaturopathie-fatiguechronique10

5. Soutiens et encourage ton enfant dans ses actions
Même pour reprendre ton enfant, corriger, lui reprocher un comportement, essaye de toujours lui parler positivement, la formulation de tes phrases doit être perçue comme un enseignement et pas comme un blâme ou une agression.
Dans ce sens il est aussi important d’encourager les enfants et de les récompenser pour les actions entreprises par celui-ci.
La récompense et la reconnaissance des bonnes actions permettent de renforcer la confiance en soi, de motiver à toujours effectuer de bonnes actions, d’avoir un bon comportement.
Un bon comportement au quotidien fait partie des règles d’hygiène de vie saine.

Attention : la récompense ne devra jamais être alimentaire ni sucrée ni salée !
Organise une sortie cinéma par exemple, un jeu… mais en aucun cas il ne faut l’habituer à être récompenser par la nourriture. C’est en tombant dans ce piège que nous contribuons à l’encrassement de l’organisme de notre enfant, aux mauvaises habitudes alimentaires, au surpoids, à un mauvais rapport avec l’alimentation !

Le fait que tu lui fasses remarquer que tu apprécies ses actions, que se qu’il fait est bien, que tu es fière de lui est déjà une récompense en soi et ça lui permettra de se construire en toute confiance, d’entreprendre de nouvelles initiatives sans avoir peur de l’échec : un futur leader ???

6. Fais-le participer à l’organisation de la maison
L’enseignement d’un mode de vie sain commence par l’environnement direct de l’enfant : fais-le participer aux tâches ménagères, à la préparation des repas, aux choix des achats (meubles…).
Permets lui de t’accompagner aux courses : il apprendra de toi comment choisir des aliments de qualités et sains, ça l’encouragera encore plus à bien s’alimenter !
Laisse s’impliquer dans l’organisation des réunions de famille, dans la prise de décision familiale (choix du lieu de vacances par ex)…
Là aussi au-delà de l’apprentissage de l’hygiène de vie, le développement personnel de l’enfant n’en sera que meilleur !

7. Donne lui des responsabilités
Donner à l’enfant des responsabilités est un élément important de sa réussite future. 
Attention : on lui donne des responsabilités à hauteur de ses capacités et de manière toujours sécuritaire pour lui, on ne met pas son enfant en danger ou lui faire faire des choses qui ne sont pas de son ressort sous prétexte de lui apprendre la vie…
On peut lui permettre par exemple, d’aller à la boulangerie seul (si possible), d’aller à l’école seul, ou de passer chercher son petit frère/sœur à son retour, de préparer le planning des repas pour lui/la famille (en corrigeant au besoin mais toujours en prenant soin de lui expliquer pourquoi tel ou tel repas/aliment ne convient pas…).

8. Montre lui toujours l’exemple
L’un des meilleurs moyens d’inculquer un mode de vie sain à nos enfants est d’en mener un nous-même. 
Les enfants sont très curieux et attentifs à nos habitudes et à nos comportements, et les parents sont considérés comme des modèles dont les habitudes sont parfaites.
 Assure toi d’être toujours active, positive, en faisant des choix réfléchis, de faire attention à ta santé à ton physique.
Il est important également que toi-même tu es une vie sociale active et des intérêts variés en dehors de la maison et du travail, que tu t’accordes du temps pour toi…

Fais toi accompagner ! Si tu n’arrives pas à installer ces bonnes habitudes, n’hésites pas à faire appel à mes services, je peux te coacher pour que tu puisses atteindre tes objectifs avec ton/tes enfants


Prendre un RDV de Bilan avec moi


apprendre aux enfants à avoir un mode vie sain


apprendre aux enfants à avoir un mode vie sain

Cet article présente un ensemble de conseils et ne remplace en aucun cas un avis médical et ne constitue pas une prescription.
Cet article ne vise en aucun cas à vous dissuader de consulter votre médecin généraliste ou spécialiste ni à arrêter votre traitement médical.

Rentrée scolaire (ou pro) : les plantes à la rescousse et en soutien

by 25 août 2022

C’est la rentrée ! Préparons la naturellement…

Les vacances finies, certains auront le sentiment d’être prêt à attaquer la rentrée de bon pied et d’autres seront plutôt dans le flou, dans une fatigue chronique, le stress, la flemme (comme disent les jeunes), les angoisses pour les plus jeunes…
Le chamboulement de l’organisation des journées peut être aussi éprouvant tant bien physiquement que mentalement : réveil matinal, journées longues, transports…
Rentrée scolaire ou pro, parents ou enfants : Les plantes et autres produits naturels notamment les produits de la ruche peuvent être très utiles pour faire face à cette période de l’année !

Lis bien jusque la fin de l’article, bonus Inside

Attention : l’utilisation des plantes n’est pas sans conséquences, renseigne toi bien sur les effets secondaires et contre-indications avant utilisation. N’hésite pas à demander conseils à ton médecin, pharmacien, ou tout autre professionnel.


A lire aussi : Prépare ta rentrée avec la naturopathie

I/ Au top de sa forme physique et psychique

Pour attaquer la rentrée scolaire naturellement bien, n’hésite pas à piocher dans ces plantes et produits de la ruche, qui vont te permettre d’être en pleine forme et qui dit bien être physique dit bien être psy !
Notre cerveau a été mis au repos pendant ces deux mois de vacances souvent c’est synonyme de manque de concentration, difficultés de mémorisation, il faut donc lui donner des outils pour le remettre en route et leur rendre opérationnel ! Aussi, la reprise est souvent accompagnée de stress et d’angoisse, les plantes sont aussi très utiles pour calmer la sphère nerveuse.

Le top des plantes de la rentrée

1 – Le romarin
C’est une plante qui a des bienfaits connus pour la sphère digestive, il régule le transit et stimule le foie pour l’aider à se détoxifier des excès de l’été. Ses effets antioxydants stimulent la fonction cérébrale et améliore ainsi la concentration et la mémoire.


2 – Le ginseng
Le ginseng est une plante tonifiante qui stimule l’immunité. Elle fait partie des plantes adaptogènes, qui aidera l’organisme à faire face aux agressions extérieures et à avoir l’énergie nécessaire pour aborder la rentrée du bon pied. Il stimule aussi les facultés de concentration et de mémorisation.

3 – La gelée royale
La gelée royale est un produit de la ruche très intéressant en cette période de rentrée : elle permet de retrouver de l’énergie rapidement et de lutter contre la fatigue chronique : elle a la capacité de nous permettre de récupérer rapidement !

Personnellement, j’utilise une synergie ginseng rouge / gelée royale que tu peux trouver ici

4 – La rhodiole

C’est une plante adaptogène qui agit sur l’ensemble des fonctions cognitives et permet de renforcer la mémoire et la concentration. La rhodiole est également une plante anti-fatigue par excellence !

5 – Le Passiflore
Cette plante est connue pour ses vertus apaisantes de la sphère nerveuse, elle permet donc de lutter contre le stress de la rentrée !
Elle apaise l’anxiété, réduit les troubles du sommeil et l’agitation. Antispasmodique, elle permet aussi d’améliorer les troubles cardiaques légers, dus à une trop grande émotivité.

6 – Le Ginkgo Biloba
Il permet de stimuler les facultés de mémorisation mais aussi les performances physiques.


Inscris toi ici et reçois gratuitement mon ebook : Fatigue Chronique et Naturopathie

livretgratuitnaturopathie-fatiguechronique10

7 – Le curcuma
Le curcuma possède des propriétés antioxydantes qui renforcent les performances cérébrales. De plus, sa saveur poivrée réchauffe le corps et le cœur en cas de rentrée éprouvante et stressante.

8 – Le thé vert
Le thé vert est un excellent stimulant naturel, Il est très recommandé pour être en forme à la rentrée et ne pas piquer du nez dès les premiers cours ou premières réunions.

9 – Le tilleul
Le tilleul est une plante sédative qui permettra de démarrer la rentrée en toute sérénité. Il diminue les troubles nerveux, favorise un bon sommeil et une bonne digestion. Le tilleul aide à booster le système immunitaire : il prévient le rhume souvent fréquent au mois de septembre.

10 – La lavande
La lavande est une plante très utilisée en naturopathie car elle permet de soulager les troubles liés à la nervosité, dont les troubles digestifs liés au stress. Elle soulage également des migraines et des céphalées de tension.

11 – Le millepertuis
Le millepertuis est idéal pour lutter contre la déprime passagère et saisonnière. Attention le millepertuis a les mêmes propriétés que les antidépresseurs, donc prudence et demander conseil à votre médecin !

12 – La mélisse
La mélisse est une plante connue depuis l’antiquité pour ses bienfaits contre le stress, l’insomnie et le surmenage. Elle améliore aussi la qualité du sommeil (surtout associée à la valériane)  

II/ Bonus :
– Au ptit dèj ou autre : l’avoine verte / laiteuse  (:avena sativa) dont le goût subtil est très aimé des plus jeunes, est minéralisante, riche en calcium et permet de soutenir le système nerveux.
– Avant le départ pour l’école ou le travail, quelques gouttes d’huile essentielle de pavot de Californie  (attention: contre-indiqué chez la femme enceinte ou allaitante et chez le jeune enfant) permettront de calmer l’agitation, excitation ou encore l’hyperactivité.
– A la sortie des classes ou à l’heure du coucher, une infusion de camomille permettra de calmer les sphères nerveuse et digestive. Elle permet de réduire significativement la sensation de stress et de nervosité ainsi que les maux de ventre qui les accompagnent souvent.

N’hésite pas à prendre RDV pour une consultation personnalisée !

les plantes de la rentrée scolaire
plantesrentreescolaires2
plantesrentreescolaires3
plantesrentreescolaires4
rentrée des classes plantes

Précédent
Suivant

Prendre un RDV de Bilan avec moi

Cet article présente un ensemble de conseils et ne remplace en aucun cas un avis médical et ne constitue pas une prescription.
Cet article ne vise en aucun cas à vous dissuader de consulter votre médecin généraliste ou spécialiste ni à arrêter votre traitement médical.

L’énergie des aliments en médecine chinoise : chauds, froids, secs, humides…

by 23 juin 2022

Equilibrer votre alimentation pour améliorer votre santé


Un cadeau t’attends tout en bas de l’article

En Occident, nous évaluons les aliments en fonction de leur valeur nutritionnelle et de leur structure, en tenant compte de la quantité de protéines, de matières grasses et de calories qu’ils contiennent. 
Cependant, en médecine chinoise, la nourriture est considérée en fonction de ses propriétés énergétiques et de la façon dont celles-ci affectent le corps. Les aliments sont classés comme chauffants, refroidissants, secs ou humides. 
Équilibrer ces propriétés énergétiques est essentiel pour la santé, et aider à prévenir les troubles et les maladies. 
Aujourd’hui, nous allons explorer l’énergie des aliments en médecine chinoise (vous le savez maintenant : l’alimentation est un chantier majeur de travail en naturopathie)
Découvrez quels aliments réchauffent et lesquels refroidissent le corps et les aliments qui créent de la sécheresse et de l’humidité. 
Découvrez pourquoi il est important d’équilibrer les qualités énergétiques des aliments et quels aliments vous devriez manger ou pas !

Réchauffer et refroidir les aliments

Certains aliments et boissons créent de la chaleur dans le corps, tandis que d’autres ont un effet rafraîchissant.

Les aliments et boissons chauffants comprennent :
Oignon, ail, gingembre et poivre
Épices piquantes comme le piment, le poivre de Cayenne, la coriandre, le cumin et le curcuma
Tomates
Mangues et oranges
Café et boissons énergisantes
Aliments gras
viande rouge

Les aliments et boissons rafraîchissants comprennent 
Fruits sucrés comme la banane, la pastèque et les fraises
Aliments crus (y compris les légumes crus)
Légumes à feuilles comme la laitue et le chou frisé
Boissons froides, eau glacée et thé à la menthe poivrée
Herbes amères comme les feuilles de moutarde, de chicorée et de pissenlit

Aliments secs et humides
Certains aliments rendent le corps humide (muqueux, paresseux, gonflé) ou sec (où il manque d’humidité).
Les aliments et les boissons secs comprennent :
Aliments croquants comme les biscuits, les chips, les craquelins, les carottes et le céleri
Noix et graines
Grains féculents, y compris le pain, les pâtes, le riz, les pommes de terre et le couscous
Haricots, lentilles et légumineuses
Légumes grillés
Nourriture crue
Thé vert et cannelle

Les aliments et boissons humides comprennen:
Les produits laitier
Aliments contenant du gluten et du blé (pain, pâtes, viennoiseries)
Fruits et légumes sucrés ou riches en eau comme la pastèque, l’ananas et le concombre
Sucre et édulcorants
Œufs et viandes
Des produits à base de soja
Aliments visqueux tels que le gombo et les graines de lin
Trop de champignons
Boissons froides

Troubles liés à trop de chaleur
Lorsqu’il y a trop de chaleur dans le corps, cela se traduit par des rougeurs, des sensations de brûlure, de l’inflammation, de l’acidité, des selles molles et des émotions « ardentes » comme l’irritabilité et la colère.
Mais aussi :
Cystite
Sinusite
Maladies auto-immunes telles que la polyarthrite rhumatoïde et la maladie cœliaque
Hypertension artérielle
Migraines
Reflux acide, gastrite, ulcères et maladies inflammatoires de l’intestin
Acné, maladies cutanées inflammatoires et plaies infectées
Problèmes de gestion du stress et de la colère

Comment équilibrer l’excès de chaleur :
Réduisez les aliments et boissons chauds , les épices piquantes telles que le piment et le gingembre sec, la viande rouge et les aliments gras.
Éliminer les additifs alimentaires chimiques, le café et l’alcool.
Mangez plus de salades, d’aliments crus, de smoothies verts, de légumes amers et d’herbes.
Faites un jeûne et une désintoxication réguliers pour réduire l’excès de chaleur.


Inscris toi ici et reçois gratuitement mon ebook : Fatigue Chronique et Naturopathie

livretgratuitnaturopathie-fatiguechronique10

Signes d’un corps trop froid
L’excès de froid se manifeste par un teint pâle, une sensation de froid et de faiblesse, des spasmes musculaires, une sensation de démotivation et de retrait émotionnel.

Les troubles liés à un excès de froid sont :
Mauvaise circulation (mains et pieds froids, maladie de Raynaud)
Digestion faible (faible appétit, syndrome du côlon irritable, crampes menstruelles)
Faible fonction thyroïdienne (sensation d’atonie, prise de poids, fatigue)
Mauvaise mémoire et concentration
Épuisement et dépression

Comment équilibrer un excès de froid :
Réduire les aliments réfrigérés et congelés, y compris la crème glacée et  les boissons glacées, les aliments crus et feuillus comme la chicorée et le chou frisé.
Éviter le jeûne et la désintoxication.
Manger plus d’aliments réchauffant comme les soupes, les currys et les légumes cuits. Ajoutez des herbes épicées aux aliments, notamment du gingembre, de l’ail, du poivre noir et de la cannelle pour augmenter la circulation et la digestion.
Ne boire que des boissons chaudes comme des tisanes et de l’eau à température ambiante.
Des exercices vigoureux, des saunas et des massages à l’huile peuvent également équilibrer l’excès de froid.

Signes de trop grande sécheresse
Lorsque le corps est trop sec, une perte de poids peut survenir, la peau et les muqueuses deviennent sèches, des gaz, des ballonnements et des sentiments de peur et d’anxiété se font ressentir.

Les troubles liés à une sécheresse excessive comprennent :
Arthrose (articulations raides et claquantes)
Peaux sèches, squameuses et qui démangent
Peau ridée
Sécheresse de la bouche, des sinus et de la gorge et toux sèche
Gaz, ballonnements, syndrome du côlon irritable, constipation
Calculs biliaires et calculs rénaux
Tremblements et troubles anxieux
Insomnie (réveil au petit matin)

Comment équilibrer l’excès de sécheresse :
Réduire les aliments secs et croquants  tels que les biscuits, les féculents et les légumineuses.
Éviter le thé vert et la cannelle.
Boire plus de liquides, surtout de l’eau filtrée.
Manger des aliments légèrement cuits ou cuits à la vapeur, des fruits sucrés, des légumes-racines, des laits de noix et des aliments visqueux comme le gombo, le chia et les graines de lin.

Signes de trop d’humidité
Lorsque le corps est trop humide, cela se traduit par une prise de poids, une accumulation de liquide, des pertes aqueuses et muqueuses, une léthargie, des grumeaux et des kystes, des nausées et des sensations d’hyper-sentimentalité.

Les troubles liés à l’excès d’humidité sont :
Obésité
Rétention d’eau et gonflement
Tumeurs bénignes et kystes
Candidose
SOPK (syndrome des ovaires polykystiques)
Rhume des foins, allergies et toux grasse
Excès de transpiration
Maladies fongiques telles que la teigne et le pied d’athlète 


Comment équilibrer l’excès d’humidité :
Réduire les fruits et légumes laitiers, sucrés ou riches en eau comme le concombre et le melon.
Éviter le sucre, le gluten et les glucides raffinés (pizza, pâtes, pain, viennoiseries).
Manger des aliments plus secs et plus croquants, notamment du céleri, des asperges et de la citrouille, des grains entiers, de l’oignon, du gingembre, de l’ail et des épices aromatiques. Évitez les aliments gras.
Limiter l’alcool et buvez du thé vert.
Ajouter des épices réchauffantes et séchantes aux aliments comme la cannelle.

L’équilibre est la clé de la santé
En médecine chinoise, la clé d’une santé optimale est de manger des aliments qui équilibrent l’énergie dans votre corps. Diminuer l’excès de chaleur en refroidissant les aliments et réduire l’humidité en séchant les aliments. Atteindre l’équilibre est le meilleur moyen de prévenir la maladie physique et psychique.

Je t’invite maintenant à t’inscrire pour télécharger gratuitement ton livret  » Energie Alimentaire : Comment équilibrer son organisme » 
– comment rééquilibrer son alimentation pour gérer l’énergie de l’organisme (par le choix des aliments, le mode de cuisson…) #enjoy ↓↓↓↓↓↓↓↓↓↓↓↓

naturopathie énergie des aliments



Prendre un RDV de Bilan avec moi

Cet article présente un ensemble de conseils et ne remplace en aucun cas un avis médical et ne constitue pas une prescription.
Cet article ne vise en aucun cas à vous dissuader de consulter votre médecin généraliste ou spécialiste ni à arrêter votre traitement médical.

Les 8 dimensions du bien-être

by 15 juin 2022

Bien-être : connaître ses 8 dimensions pour aller mieux à long terme

Dans un monde qui nous met continuellement au défi et d’en faire toujours plus, nous nous abandonnons facilement et nous oublions très souvent de prendre soin de nous-même, de prendre le temps pour nous, de faire le point sur nos acquis, nos besoins…

Ce temps que nous ne prenons pour nous même, que nous laissons s’échapper, entraîne avec lui notre bien-être notre confort et notre qualité de vie !
Créer notre mieux-être est un processus actif de prise de conscience et de choix d’une vie saine et épanouissante. 
C’est bien plus que de la prévention sur la santé. C’est un processus dynamique de changement, de développement personnel et de croissance. 

Comprendre les différentes dimensions du bien-être permet d’engager ce processus de création de bien-être.

Rappel : Définition la santé et le bien-être

« Un état de bien-être physique, mental et social complet et pas seulement l’absence de maladie ou d’infirmité (maladie) ».
La santé, selon l’Organisation mondiale de la santé

L’état de santé optimal des individus et des groupes, et le bien-être s’exprime comme « une approche positive de la vie ».
Bien-être, selon l’Organisation mondiale de la santé

Un processus conscient, autodirigé et évolutif pour atteindre son plein potentiel.
Bien-être, selon l’Institut national du bien-être

Pourquoi le bien-être est important

Maintenir un niveau de bien-être optimal est absolument crucial pour vivre une vie de qualité. Le bien-être compte et est important, car tout ce que nous faisons et chaque émotion que nous ressentons est lié à notre bien-être. 
À son tour, notre bien-être affecte directement nos actions et nos émotions. C’est un cercle continu. 
Par conséquent, il est important pour chacun d’atteindre un bien-être optimal afin de maîtriser le stress, de réduire le risque de maladie et d’assurer des interactions positives.

Il existe huit dimensions du bien-être : professionnelle, émotionnelle, spirituelle, environnementale, financière, physique, sociale et intellectuelle. 
Chaque dimension est interconnectée. Chacune  est également vitale dans la recherche d’une santé optimale. On peut atteindre un niveau optimal en comprenant comment maintenir et optimiser chacune des dimensions du bien-être.


Inscris toi ici et reçois gratuitement mon ebook : Fatigue Chronique et Naturopathie

livretgratuitnaturopathie-fatiguechronique10

Le bien-être physique 
Le bien-être physique est la dimension du bien-être que nous connaissons naturellement le plus car elle concerne le maintien d’un corps sain et la recherche de soins au besoin. 
La santé physique s’obtient par l’observation de plusieurs domaines comme l’exercice physique, une bonne alimentation, un sommeil suffisant, une attention aux signes de maladie et l’obtention d’aide au besoin.
L’équilibre entre tous les domaines de cette dimension est essentiel, avoir une routine saine, manger des repas de qualité et équilibrés, pratiquer une activité physique journalière, avoir un rituel de coucher pour atteindre un bien-être physique stable.

Le bien-être émotionnel 
Le bien-être émotionnel concerne la compréhension de vos sentiments et la gestion efficace du stress, bref la santé mentale. Il est important de prêter attention aux soins personnels, à la relaxation, à la réduction du stress et au développement des ressources intérieures afin que vous puissiez apprendre et grandir à partir de vos expériences. Lorsque le bien-être émotionnel est acquit et équilibré, nous nous sentons libre de nos pensées, nous sommes positifs, nous sommes sensibles, empathique…
Le bien-être émotionnel permet d’être en accord avec soi-même, être cohérent dans nos prises de décisions, le stress est géré, nous ressentons de la satisfaction et de la confiance en soi.
Si cette dimension du bien-être est faible, il ne faut surtout pas hésiter à en parler à des proches attentifs et/ou à des professionnels : n’oublie pas toutes les dimensions sont liées. L’équilibre entre elles est la garantie d’une bonne santé sur tous les plans.

Le bien-être environnemental 
Le bien-être environnemental nous inspire à vivre un mode de vie respectueux de notre environnement. Cet Univers de bien-être nous encourage à vivre en harmonie avec la Terre en prenant des mesures pour la protéger.
Le bien-être environnemental favorise l’interaction avec la nature et notre environnement personnel. 
Tout le monde peut avoir une forte conscience environnementale simplement en se concentrant et en méditant sur ce qui nous entoure.
Le bien-être environnemental n’esp pas juste question d’environnement : il s’agit aussi d’avoir de la clarté dans son « environnement direct » : la maison !
Même si le ménage n’est pas ta top activité favorite, il y a un minimum de tenue à avoir pour avoir une clarté d’esprit !  Ne dit-on pas : » maison rangée, esprit rangé » ?
Ranger, nettoyer, désencombrer est un excellent moyen de purifier notre espace et de se sentir mieux à long terme !

Le bien-être financier 
Le bien-être financier implique le processus d’apprentissage de la gestion réussie des dépenses financières. 
L’argent joue un rôle essentiel dans nos vies et ne pas en avoir assez, a un impact sur la santé ainsi que sur les performances scolaires et professionnel. 
On constate à plusieurs reprises que le stress financier est une source courante de stress, d’anxiété et de peur. Cette dimension du bien-être est aussi à prendre en compte dans l’optimisation du bien-être global.

Le bien-être intellectuel 
Le bien-être intellectuel implique d’avoir l’esprit ouvert lorsque vous rencontrez de nouvelles idées et de continuer à élargir vos connaissances. Il encourage la participation active aux activités scolaires, culturelles et communautaires. Plus nous nous engageons à approfondir nos connaissances ou apprendre de nouvelles compétences plus la dimension du bien-être intellectuel est amélioré !

Le bien- être au travail 
Le bien- être au travail consiste à apprécier nos efforts professionnels et à apprécier nos contributions. Cette dimension du bien-être favorise la satisfaction personnelle et l’enrichissement de la vie par le travail.
Nous ne faisons pas tous un métier de cœur, il serait donc intéressant là de privilégier le bien-être financier pour apprécier un minimum la contrainte de travail. Mais bien évidemment, aimer les tâches du quotidien, les apprécier un minimum permet d’être plus serein au travail et avoir un esprit apaisé et joyeux.

Le bien-être social 
Le bien-être social nous aide à remplir des rôles sociaux de manière efficace et confortable et à créer un réseau de soutien. 
Cette dimension nous permet non seulement de développer des relations encourageantes avec nos pairs, mais également des relations intimes avec des partenaires amoureux.
Dans la recherche de bien-être social, nous sommes souvent très en recherche de créer des liens sociaux forts avec des personnes qui ont les même centres d’intérêts que nous, et nous recherchons ces liens en adhérent à des clubs, des ateliers…
Il est important de se connaître soi-même pour définir les liens sociaux que nous souhaitons et acquérir se bien-être social, ce qui nous rend heureux et ce qui nous met mal à l’aise !
Il est donc inutile d’avoir un cercle d’ami d’une centaine de personne, des relations de qualité avec quelques personnes suffisent au bien-être !

Le bien-être spirituel 
Le bien-être spirituel nous permet de développer un ensemble de valeurs qui aident à rechercher et à trouver un sens et un but à la vie. 
La spiritualité peut être représentée de plusieurs façons, par exemple par la relaxation ou la religion. Mais être spirituellement bien signifie savoir quelles ressources utiliser pour faire face aux problèmes qui surviennent dans la vie quotidienne.

https://www.sanaturopatheenligne.fr/wp-content/uploads/2022/06/8dimensionsdubienetre.mp4

Prendre un RDV de Bilan avec moi

Cet article présente un ensemble de conseils et ne remplace en aucun cas un avis médical et ne constitue pas une prescription.
Cet article ne vise en aucun cas à vous dissuader de consulter votre médecin généraliste ou spécialiste ni à arrêter votre traitement médical.

Tagliatelles de carottes à la feta

by 24 mai 2022

Tagliatelles de carottes à la feta

Une recette, IG bas,  simple et efficace

  7 Carottes
  2 Gousses d’ail
  80 g de Feta 80 g
  1 botte Persil frais ou coriandre
  Huile d’olive
  Sel, poivre

-Eplucher les carottes et couper-les en tagliatelles avec un économe.
– Couper finement le persil et l’ail, après avoir épluché celui-ci.
-Mélanger-les aux tagliatelles et faire sauter dans un wok avec de l’huile d’olive, jusqu’à ce qu’elles soient fondantes.
-Emietter la feta et disperser-la sur les tagliatelles cuites dans les assiettes.
-Server de suite #yummy

tagliatelle carotte

 ☺Je ne suis pas fan de Feta alors je la remplace par de la ricotta.

tagliatelles carottes feta
tagliatelles carottes feta

DietiNaturo© : programme en ligne de rééquilibrage alimentaire version Naturo


Manuel de rééquilibrage alimentaire version Naturo

7 conseils pour rester motivé et avoir de l’énergie pendant le Ramadan

by 11 avril 2022

Ramadan : garder la motivation et de l’énergie pendant ce mois de jeûne.

En tout premier lieu avant même de penser aux bienfaits du jeûne sur la santé, nous devons avoir
l’intention de jeûner pour avoir la récompense qui en découle !
Pour rester motivé et se maintenir en forme pendant ce mois, il est important de faire les causes pour y arriver !

Rappel : Pour avoir de l’énergie et rester « open » pendant le mois de Ramadan, tu n’as pas à te sur alimenter, bien au contraire !
Lire ou relire : Ramadan & alimentation
Une suralimentation te rendra somnolente et sans énergie.
Travailler, continuer à avoir une activité journalière « normale » peut se révéler être un défi de tous les jours !  

Voici sept conseils pour rester motivé e pendant le Ramadan : cet article est pour toi que tu travailles ou non…

Garder la motivation et l’énergie pendant le Ramadan

1. Sois déterminée et focus sur tes objectifs
Garde en toi la Volonté de travailler avec enthousiasme et énergie. 
Le mois de Ramadan est un mois de travail sur soi : respect des obligations religieuses, maitrise de soi, de ses émotions, de la faim, des pensées négatives et tout cela demande de l’énergie.
Se canaliser, se recentrer permet justement, d’utiliser la bonne dose d’énergie pour se concentrer sur son travail, ses devoirs…
Cette première piste est très importante car avec l’aide de notre intention à jeûner elle va nous permettre de réellement faire les causes psychiques pour ne pas passer à côté de ce mois bénis !

2. Mange suffisamment au repas du matin, le shour
Manger suffisamment ne veut pas dire se goinfrer, mais vraiment avoir un repas complet pour tenir la journée, encore une fois je rappelle que c’est ce repas qui nous permettra de tenir la journée et une sur alimentation à se repas là nous rendra « paresseux » la journée ! Alors un repas oui mais on reste toujours dans la modération.
Lire ou relire : Ramadan & alimentation
Glucides, protéines et fibres permettront d’être rassasié plus longtemps sur la journée.

3. Attention au sommeil
 – La nuit : Quand tu t’es acquitté de tes obligations religieuses, ne lutte pas contre l’endormissement même si tu as l’habitude de dormir tard, n’oublie pas que tu vas te lever plus tôt pour le shour.

– Après le Shour et la prière du matin : Si tu peux te rendormir fais-le ! Il est important de refaire une pause dodo jusque 7-8h
Mais si au contraire tu ne peux pas, (école, travail…)il peut être préférable de ne pas te recoucher au risque d’être complètement léthargique par la suite.
 Il est alors préférable de lire, faire des évocations, faire de l’exercice ou d’autres activités énergisantes. 
– Si tu peux, fais une petite sieste, petite, tu ne dormiras pas toute l’après-midi !!!
N’oublies pas le mois de Ramadan est le mois de l’Adoration, plus tu seras reposé plus tu pourras t’appliquer à cette tâche avec sérénité et sincérité sans lutter, même pour les veillées nocturnes !


Inscris toi ici et reçois gratuitement mon ebook : Fatigue Chronique et Naturopathie

livretgratuitnaturopathie-fatiguechronique10

Comment garder la motivation et l’énergie pendant le Ramadan​…

4. S’aménager du temps pour soi et pour les activités stimulantes
Nous l’avons vu plus haut si tu en à l’occasion fais une petite sieste, le temps de la pause de midi par exemple, prends le temps de te reposer même si tu ne dors pas.
Fais une marche, installe-toi sur un banc au parc, discute avec ta famille/tes collègues.
N’oublies pas ta lecture du Coran qui est très nourrissante ainsi que les moments d’évocations (dhikr)

5. Évite la caféine
La caféine, surtout si elle est consommée sans modération est une fausse stimulante, elle fait tout l’inverse, le coup de punch ressenti quelques heures après la consommation de caféines n’est qu’un leurre : elle ne fait que nous épuiser.
Evite donc la surconsommation de caféine qui peut également endommager l’estomac en plus de nous épuiser.

6. Prends soin de ta santé
Ton corps, ton organisme, ton esprit t’appartient et tu en es responsable : apprends à le connaître, apprends à interpréter les signaux (de douleurs, de fatigue…)
 N’oublie pas d’éviter les aliments malsains, les activités non productives, les personnes toxique et concentre-toi sur l’essentiel. Une bonne santé garanti un ramadan optimum sur tous les plans ! 

7. Observe les rituels d’adoration 
Une partie importante du Ramadan est la stricte observance des rituels de culte. Le fait de se concentrer, plus que les autres mois, sur la pratique religieuse, permet également de rester en forme et motiver la journée et la nuit.
Profite de ton mois ! 


Prendre un RDV de Bilan avec moi

garder la motivation au travail pendant le ramadan
energie et motivation ramadan

Cet article présente un ensemble de conseils et ne remplace en aucun cas un avis médical et ne constitue pas une prescription.
Cet article ne vise en aucun cas à vous dissuader de consulter votre médecin généraliste ou spécialiste ni à arrêter votre traitement médical.

Subscribe to our newsletter

Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit. Proin porttitor nisl nec ex consectetur, quis ornare sem molestie. 

[contact-form-7 404 "Non trouvé"]
    %d blogueurs aiment cette page :