Blog – Right Sidebar

Canicule, fortes chaleurs : que faut-il boire ? (ou pas)

by 12 août 2020

Que faut-il boire en cas de fortes chaleurs pour s’hydrater efficacement ? Que faut-il éviter, quelles sont les boissons déshydratantes ?

Eau froide, thé, café, limonade, en ces journées caniculaires, nous cherchons à nous hydrater et surtout nous rafraîchir par tous les moyens !
Mais attention, souvent ce que nous donnons à notre organisme le déshydrate ou même l’épuise !

Eau froide ou eau tempérée ?
Le réflexe quant il fait chaud, c’est de boire de l’eau froide, très froide voire glacée ! Mais est-ce le bon geste ?
Et bien figure toi que non, surtout en cas de forte chaleur, il est important de donner à l’organisme de l’eau, de préférence à température ambiante, ou à peine froide !
Pourquoi ?
Boire de l’eau trop froide alors qu’il fait chaud va dérégler notre thermomètre intérieur, les vaisseaux autour de l’estomac vont se crisper, se contracter empêchant ainsi une bonne assimilation donc pas d’hydratation !
Boire de l’eau très froide en cas de forte chaleur va envoyer, à l’organisme de mauvais signaux : le corps va voire sa température soudainement baisser et va donc employer énormément d’énergie pour se réchauffer : coup de chaud du au travail de l’organisme ce qui fera transpirer donc déshydratation en plus d’avoir plus chaud.

Donc boire de l’eau trop froide voire glacée est un geste contre productif puisque l’organisme recevra une mauvaise information et cherchera à se réchauffer suite à une baisse de température brutale !
De plus, le fait de boire en période de forte chaleur une eau trop froide, peu nuire sérieusement aux reins, à l’estomac et peut provoquer des diarrhées.
Il faut donc boire une eau à température ambiante qui sera totalement assimiler et nous permettra de nous hydrater convenablement !

Que faut-il boire en cas de fortes chaleurs ?

Faut-il boire chaud pour autant ?
Oui mais pas trop !
Boire du chaud en période de grande chaleur fait transpirer et permet donc de baisser légèrement la température du corps.
Mais attention, transpirer trop peur provoquer une déshydratation, donc modération !
L’eau tiède, ou tisane tiède par exemple, permet à notre organisme d’éviter d’avoir son thermostat internet perturbé, et de chercher à réguler sa température.

Les boissons à éviter, les boissons déshydratantes 
Le thé et le café
En cas de forte chaleur, il faut éviter de boire ces deux préparation si chères à notre routine quotidienne.
En effet, ce sont deux boissons diurétiques donc qui font perdre de l’eau (par les urines). Si vraiment tu ne peux te passer de ton thé ou de ton café, pense à compenser en buvant beaucoup d’eau !

Les boissons énergisantes
Fais très attention avec la prise de ces boissons qui ne sont pas du tout hydratantes, bien au contraire, elles vont plutôt nous déshydrater : l’apport de substances excitantes et d’une grande quantité de sucre vont provoquer une surchauffe de l’organisme qui va devoir gérer cet apport et du coup c’est la déshydratation assurée !

Ainsi l’alcool, les jus et boissons trop sucrées sont à éviter pour les mêmes raisons, pense toujours à compenser avec de l’eau si tu consomme ce genre de boisson !

Que faut-il boire en cas de fortes chaleurs ?


Inscris toi ici et reçois gratuitement mon ebook : Fatigue Chronique et Naturopathie

livretgratuitnaturopathie-fatiguechronique10

A Savoir : les personnes diabétiques ont un grand risque de déshydratation : lorsque le taux de sucre dans le sang est élevé, le corps tente de se débarrasser du surplus de sucre en augmentant les urines et en employant de l’énergie pour d’auto-réguler

Les boissons à privilégier
Maintenant que nous avons vu ce qu’il fallait éviter, voici les boissons à privilégier pour une bonne hydratation :
L’eau : la seule boisson vitale à notre organisme : en période de forte chaleur il faut boire entre 1,5l et 2l d’eau.

L’eau de coco : Riche en minéraux et très peu sucrée, l’eau de coco est une excellente source d’hydratation, donc à boire en cas de forte chaleur.

Des jus de fruits maison (100% fruits) : attention tout de même à consommer avec modération à cause de leurs contenances en sucres, certes naturels. (pas de nectar ou de concentrés de fruits mais des jus !). On apporte toujours de l’eau en complément à ces jus !

Des gaspachos* de légumes : Les légumes ont une teneur en eau intéressantes ainsi qu’en vitamines et minéraux. Pour un effet désaltérant choisir les gaspacho de tomates ou concombres.
* Les gaspachos sont des potages de légumes crus servis froids (du moins pas chaud) !

Des tisanes aux plantes soit infusées à froid soit refroidies (attention toujours boire à une température à peu près ambiante, jamais très froid)

Une vigilance particulière doit être apportée aux personnes âgées et aux enfants en bas âge qui n’ont pas le réflexe de s’hydrater : leur proposer à boire régulièrement est vital pour leur santé !

A lire sur le blog : Hydratation : une nécessité vitale

Cet article présente un ensemble de conseils et ne remplace en aucun cas un avis médical et ne constitue pas une prescription.
Cet article ne vise en aucun cas à vous dissuader de consulter votre médecin généraliste ou spécialiste ni à arrêter votre traitement médical.

14 conseils pour avoir une meilleure estime de soi

by 5 août 2020

L’estime de soi est votre opinion de vous-même.

Les personnes ayant une bonne estime de soi, s’aime comme elles sont et apprécient leurs réalisations, leurs créations, leurs efforts qu’ils soient soldés par une réussite ou même par un échec.
Tout le monde peut manquer parfois de confiance en soi, mais les personnes ayant une faible estime de soi se sentent la plupart du temps malheureuses ou insatisfaites d’elles-mêmes.
Cette opinion de soi-même peut changer, peut se travailler. On peut y arriver par une attention particulière et une pratique quotidienne pour stimuler l’estime de soi.

Consulte ton médecin, ton psychothérapeute, ton naturopathe pour obtenir des conseils personnalisés si tu as du mal à améliorer ton estime de toi ou si une faible estime de toi te cause des problèmes tels que la dépression ou dans ta vie en général.

Reconnaître une faible estime de soi
En règle générale, une personne ayant une faible estime de soi:
– Est extrêmement critique envers elle-même
– Minimise, ne reconnaît pas ou ignore ses qualités positives
– Se juge elle-même inférieur à ses pairs
– Utilise des mots négatifs pour se décrire tels que stupide, gros, laid ou peu aimable…
– A des discussions négatives avec elle-même («  discours intérieur ») : elle se critique, se blâme, se ridiculise elle-même
– Suppose que la chance joue un rôle important dans toutes ses démarches et ne s’attribue pas le mérite de ses réussites ou de ses progrès
– Se blâme lorsque les choses tournent mal même si elle n’a aucun contrôle sur ce qui se passe, comme les actions et agissements d’autres personnes ou l’économie ou même la météo…
– Ne croit pas, ne prend pas au sérieux une personne qui la complimente, n’accepte pas les compliments, ce n’est pas de la modestie mais elle pense qu’elle ne mérite pas ses compliments.

L’impact d’une faible estime de soi sur la qualité de vie

Une faible estime de soi peut réduire la qualité de vie d’une personne de différentes manières, notamment:

Sentiments négatifs  l’autocritique constante peut entraîner des sentiments persistants et continuels de tristesse, de dépression, d’anxiété, de colère, de honte ou de culpabilité.

Problèmes relationnels : Une personne ayant une faible estime de soit peut tolérer toutes sortes de comportements négatifs, méchants, vicieux de la part de leurs partenaires parce qu’elle est persuadée qu’elle doit gagner, mériter l’amour et l’amitié du partenaires, de ses proches, de ses « amis », elle est convaincue qu’elle ne peut pas être aimée ou ne qu’elle n’est pas aimable alors elle se laisse faire.
Paradoxalement, une personne ayant une faible estime de soi peut se sentir toujours en colère, être toujours agressives et intimider les autres.

Peur d’essayer : la personne peut douter de ses capacités ou de sa valeur et éviter les défis. Elle ne cherchera jamais à faire évaluer sa vie que se soit sur le plan personnel que sur le plan professionnel

Perfectionnisme : le manque d’estime de soi peut pousser à devenir trop perfectionniste pour combler sa sensation d’infériorité

Peur du jugement : elle évite les activités qui impliquent d’autres personnes, comme les sports ou les événements sociaux, parce qu’elle a peur d’être jugée négativement.
 La personne se sent gênée et stressée avec les autres et cherche constamment des «signes» que les gens ne les aiment pas.

Faible résilience : une personne avec une faible estime de soi a du mal à faire face aux événements difficiles de la vie parce qu’elle se croit déjà «sans espoir» et dans tous les cas elle se sent responsable de ses difficultés, de ses épreuves de la vie courante.

Manque d’attention sur soi : la personne ne se soucier pas d’elle même, elle accorde très peut d’importance à son apparence, son physique, sa santé, son bien-être. Elle se néglige tellement qu’elle peut se faire du tort à elle même, elle peut en arriver à des comportements d’automutilation : une faible estime de soi expose la personne à des troubles de l’alimentation, d’alcoolisme, de toxicomanie ou de suicide.


Inscris toi ici et reçois gratuitement mon ebook : Fatigue Chronique et Naturopathie

livretgratuitnaturopathie-fatiguechronique10

Causes de la faible estime de soi
Une enfance malheureuse où les parents (ou d’autres personnes importantes telles que les enseignants) étaient extrêmement critiques et sévères, dévalorisant, humiliant…
– Mauvais résultats scolaires à l’école entraînant un manque de confiance
– Épreuves de la vie traumatisantes et/ou stressantes comme une rupture de relation, un décès ou des problèmes financiers
– Mauvais traitement de la part du partenaire, d’un parent ou d’un soignant : être dans une relation abusive
– Problème médical chronique, maladie grave ou handicap physique
– Maladie mentale telle qu’un trouble anxieux ou une dépression.

Se faire aider pour s’en sortir !
Les problèmes chroniques peuvent être démoralisants et entraîner des problèmes d’estime de soi : Se faire accompagner, se laisser accompagner voire soigner est essentiel pour retrouver une bonne estime de soi.

L’importance d’une bonne estime de soi
L’estime de soi est importante dans le sens où elle contribue au bien-être de chaque individu. Si tu me lis, tu sais qu’en naturopathie nous considérons l’individu dans son ensemble, corps et esprit ne faisant qu’un.
Dans cet esprit, une personne avec une faible estime de soi, affaiblit son immunité du fait de son stress constant, de son mauvais état d’esprit, incitant l’organisme à réagir par différents troubles.
Dans une démarche bien-être, vitalité et santé, chaque individu ne s’estimant pas doit apprendre à avoir une meilleur opinion de lui-même, pour pouvoir atteindre ses objectifs et avoir une meilleure qualité de vie !


Avoir une meilleur estime de soi

Comment développer l’estime de soi et/ou la stimuler

L’estime de soi est étroitement liée à la façon dont tu perçois, tu réagis aux événements qui se produisent dans ta vie. 

Voici quelques pistes pour renforcer l’estime de soi:

1 – Parle toi positivement – traite-toi comme tu le ferais avec ton/ta meilleur/e ami/e. 
Sois solidaire, gentille et compréhensive avec toi-même. Ne sois pas dur avec toi-même lorsque tu fais une erreur ou tu échoues.

2 – Transforme ton «discours intérieur» négatif en une conversation avec toi-même positive et agréable : chaque fois que tu te critique, arrête-toi, recentre toi sur toi-même et cherche des preuves objectives que la critique est vraie. (Si tu sens que tu ne peux pas être objectif/ve, demande l’aide/l’avis à une amie de confiance.)
Tu te rendras compte que la plupart de tes discours négatifs sont sans fondement.

3 – Ne te compare pas aux autres : reconnais que tout le monde est différent et que chaque vie humaine a une valeur en soi. Fais un effort pour t’accepter, tant sur le plan psycho-émotionnel, ta façon d’être toi, ton caractères, que sur le plan physique.

4 – Reconnais tes aspects positifs, ta positivité : par exemple, accepte les compliments, ne qualifie plus tes réussites de «chance», mais d’efforts récompensés ou accepte tes traits positifs.

5 – Apprécie tes qualités particulières : rappelle-toi quotidiennement tes qualités. 
Rédige une liste avec toutes tes qualités et consulte-la souvent. (Si tu ne te trouve pas de qualités, demande à une amie intime et de confiance de t’aider à rédiger la liste.)

6 – Ne vis pas dans le passé : concentre-toi à vivre dans l’instant présent, ici et maintenant plutôt que de revivre d’anciennes blessures et déceptions. Le passé fait partie de notre expérience de vie mais nous ne devons pas en être prisonnière ! Demande l’aide d’un professionnel pour t’aider à passer ce cap !

7 – Dis-toi une phrase positive tous les jours : Procure toi un ensemble de «cartes inspirantes» et lis en une chaque jour, veille à porter le message de la carte, la phrase en toi toute la journée.

8 – Arrête de t’inquiéter : «s’inquiéter» c’est simplement s’inquiéter pour l’avenir. Accepte que tu ne puisse pas voir ou changer le futur et essaye de garder tes pensées dans le moment présent, ici et maintenant.

9 – Prends du bon temps, amuse-toi – programme des activités agréables chaque semaine, des moments pour toi, seule ou accompagnée.

10 – L’activité physique c’est un super stimulant pour le cerveau pour toutes sortes de choses, mais surtout pour lutter contre le mal-être. L’activité physique régulière nous permet de nous sentir bien. 
L’intensité doit être progressive,commence par une promenade dans le quartier une fois par jour, puis inscris-toi à un cours de gym, cours ou va nager…

11 – Exprime toi ! Communique sur tes besoins, tes désirs, tes sentiments, tes croyances et tes opinions aux autres de manière directe et honnête.

12 – Éloigne toi des personnes négatives, qui te renvoie une image négative de toi-même, qui t’abaisse, qui te mette mal à l’aise par leur attitude.

13 – Sois toi même : n’essaye pas d’être une autre personne, de faire comme les autres, accepte toi comme tu es et évolue dans ta vie avec ce que tu es, ne fais pas semblant !
A lire sur le blog : 7 clés pour apprendre à rester soi même

14 – Ne critique pas les autres (en plus de te critiquer toi-même) : utilise cette énergie pour apprendre à te connaître toi-même, à t’aimer et t’accepter toi-même.

Il faut des efforts et de la vigilance pour remplacer les pensées et les comportements négatifs par des versions plus saines, plus positives de soi-même
Donne-toi le temps d’établir des nouvelles habitudes. 
Tiens un journal pour suivre et visualiser tes progrès.

Conclusions
*
L’estime de soi est ta propre opinion de toi-même.
* Tout le monde manque parfois de confiance en soi, mais les personnes ayant une faible estime de soi sont la plupart du temps malheureuses ou insatisfaites d’elles-mêmes.
* Avec de l’attention à porter sur soi même et des efforts quotidiens on peut booster une estime de soi, changer notre propre opinion de soi.
* Il est important de se faire accompagner si on arrive pas à changer cette opinion de soi, si on arrive pas à remonter, à booster et stimuler cette estime de soi !



Cet article présente un ensemble de conseils et ne remplace en aucun cas un avis médical et ne constitue pas une prescription.
Cet article ne vise en aucun cas à vous dissuader de consulter votre médecin généraliste ou spécialiste ni à arrêter votre traitement médical.

Les bienfaits du soleil sur notre santé et notre bien-être

by 30 juillet 2020

Les bienfaits du soleil : quelques minutes d’exposition régulièrement pour entretenir son bien être psychique et physique

Nous entendons très souvent parler des effets nocifs du soleil : cancer de la peau, rayons ultraviolets nocifs ….
Dans cette article j’aimerais rappelé que le soleil, sa lumière, son rayonnement ne sont pas forcément mauvais et dangereux. Tout est question de modération et de protection !

Soleil et vitamine D
Parmi les bienfaits du soleil le plus connu et le plus relayé, c’est l’activation de la production de la vitamine D, appelée aussi la vitamine du soleil. Quand la lumière naturelle du soleil touche la peau, un processus naturel se déclenche et permet à l’organisme de produire cette fameuse vitamine D.
La vitamine D est très importante pour la santé en général :
– Elle protège des inflammations
– Abaisse la tension
– Empêche les crampes musculaires
– Améliore la fonction cérébrale
– Protège contre différents types de cancer
– Améliore la santé cardiaque et empêche les maladies cardio-vasculaires
– Améliore la sphère psycho-émotionelle

A lire sur le blog : La vitamine D : rôle, apport, carence…

Les bienfaits du soleil sur notre bien-être mental :

Lumière du soleil & Sérotonine
La lumière du soleil, ses rayons (à condition d’être raisonnable et de respecter les règles de sécurités) ont un effet plus que positif sur notre humeur.
En effet la lumière du soleil ainsi que l’obscurité déclenchent la libération d’hormones dans notre cerveau : la lumière du soleil, elle, déclenche et augmente la libération par le cerveau de la sérotonine, l’hormone de l’humeur, de la sérénité, de la concentration.
Alors que l’obscurité, la nuit quant l’éclairage et plus sombre, le cerveau déclenche la fabrication de la mélatonine, l’hormone du sommeil.

Une exposition solaire trop faible, insuffisante fait baisser notre taux de sérotonine. Un taux faible de cette hormone de l’humeur est associé à un risque de dépression surtout les dépressions dites saisonnières, déclenchées par les changements de saisons ou lors des saisons peu ensoleillées : fin d’automne, hiver.

Lumière du soleil & santé mentale
Comme nous l’avons vu plus haut, un manque d’exposition au soleil est associé à une baisse du taux de sérotonine, ce qui peut entraîner une dépression majeure avec un profil saisonnier.
Les effets de la sérotonine induits par la lumière sont déclenchés par la lumière du soleil qui pénètre dans l’œil ce qui déclenche la libération de sérotonine.
Ainsi, il y a plus de risque de souffrir de ce type de dépression en hiver, lorsque les jours sont plus courts.
C’est d’ailleurs pour cette raison qu’est née la luminothérapie (appelée également photothérapie) : C’est un boite qui imite la lumière du soleil et qui permet donc de stimuler la fabrication et la libération de la sérotonine. Idéale en hiver !

– L’exposition régulière et modérée à la lumière du soleil stimule également la production d’un neurotransmetteur qui favorise la concentration, la mémoire et l’apprentissage. Ceci à pour effet de prévenir des maladies neurodégénératives.

– Mais aussi, la production de mélanine (pigment brun responsable du bronzage : lire sur le blog [NaturoBeauty] Préparer sa peau au soleil + [DIY] Crème solaire 100% naturelle ) en réponse aux rayons UV active des endorphines responsable du sensation de bien être et de bonheur, de légèreté…

– Des études ont également démontrées que l’exposition au soleil, à la lumière du soleil faisait diminuer considérablement la sévérité des symptômes des troubles psychiques (notamment grâce à la production de sérotonine)

Le stress chronique, les troubles d’anxiété, les crises de paniques sont aussi liés à un manque d’exposition à la lumière du soleil.

La fatigue chronique est aussi un trouble aggravé par le manque de soleil !

Les bienfaits du soleil vont bien au delà de la lutte contre le stress, la dépression et de son impact sur la santé mentale en générale : voici d’autre raison de chopper quelques rayons du soleil :


Inscris toi ici et reçois gratuitement mon ebook : Fatigue Chronique et Naturopathie

livretgratuitnaturopathie-fatiguechronique10

Construire des os solides
L’ exposition au rayonnement ultraviolet-B dans les rayons du soleil stimule la production de vitamine D, nous l’avons vu plus haut . Selon une étude de 2008 , sur une période de 30 minutes, tout en portant un maillot de bain, les gens auront les niveaux de vitamine D suivants:
– 50000 unités internationales (UI) chez la plupart des Caucasiens
– 20 000 à 30 000 UI chez les personnes bronzées
– 8 000 à 10 000 UI chez les personnes à la peau foncée

La vitamine D produite grâce au soleil joue un grand rôle dans la santé des os. De faibles niveaux de vitamine D ont été associés au rachitisme chez les enfants et à des maladies de fonte osseuse comme l’ ostéoporose et l’ ostéomalacie .

Prévention du cancer
Bien que la lumière solaire excessive puisse contribuer aux cancers de la peau , une quantité modérée de lumière solaire a en fait des avantages préventifs en ce qui concerne le cancer.
Selon les chercheurs , ceux qui vivent dans des zones où il y a moins d’heures de jour sont plus susceptibles d’avoir certains cancers spécifiques que ceux qui vivent là où il y a plus de soleil pendant la journée. Ces cancers comprennent: le cancer du colon , le lymphome de Hodgkin , le cancer des ovaires, le cancer du pancréas, le cancer de la prostate.

Guérir les affections cutanées
Selon le Organisation mondiale de la santé (OMS), l’exposition à la lumière su soleil peut également aider à traiter plusieurs affections cutanées. Les médecins ont recommandé une exposition aux rayons UV pour traiter : le psoriasis, l’eczéma, la jaunisse, l’acné

La luminothérapie ne soit pas recommandée pour tout le monde, l’avis d’un professionnel tel un dermatologue est essentiel pour qu’il puisse conseiller sur le temps d’exposition selon le trouble

Autres bienfaits du soleil :
Des études de recherche ont révélé des liens entre la lumière du soleil et l’amélioration de plusieurs autres pathologies comme : la polyarthrite rhumatoïde, le lupus érythémateux disséminé, les maladies inflammatoires de l’intestin, les thyroïdites.

Lumière du soleil oui, mais avec modération
Bien qu’il y ait de nombreuses bonnes raisons de s’exposer pour bénéficier des bienfaits du soleil, celui-ci émet des rayons ultraviolets (UV) qui peuvent pénétrer la peau et endommager l’ADN cellulaire. Cela peut entraîner un cancer de la peau.

Les chercheurs n’ont pas toujours une mesure exacte de la durée pendant laquelle vous devez rester à l’extérieur pour profiter des avantages de la lumière du soleil. Mais définir une exposition excessive au soleil dépend de votre type de peau et de la direction des rayons du soleil.

Les personnes à la peau claire ont généralement un coup de soleil plus rapidement que celles à la peau plus foncée. De plus, vous êtes plus susceptible d’avoir un coup de soleil à l’extérieur lorsque les rayons du soleil sont plus directs : entre 10 h et 16 h
Selon OMS, une exposition de 5 à 15 minutes de soleil sur vos bras, vos mains et votre visage 2 à 3 fois par semaine suffit pour profiter des bienfaits du soleil. 

→ Notez que le soleil doit pénétrer la peau. Le fait de porter un écran solaire ou des vêtements sur votre peau n’entraînera pas de production de vitamine D.
Mais si l’exposition doit durer plus de 15 minutes, il sera alors judicieux de protéger votre peau en appliquant un écran solaire avec un facteur de protection solaire (FPS) d’au moins 15.
Le port d’un chapeau et de vêtements couvrant sont également recommandés

Conclusion
Du soulagement des affections cutanées à l’amélioration de l’humeur, la lumière du soleil présente de nombreux avantages. Une exposition régulière et modérée permet de profiter des bienfaits du soleil.

– Si tu vis dans des régions avec peu de lumière du soleil, une boîte à lumière peut fournir certains de ses avantages pour améliorer l’humeur.

– Une exposition excessive au soleil est bel et bien liée à un risque accru de cancer de la peau, ne reste pas trop longtemps à l’extérieur sans écran solaire.

Etudes :
Fell GL et coll. Skin -endorphin mediates addiction to UV light. Cell 2014 ; 157 : 1527-34.
Zhu H et coll. Moderate UV exposure enhances learning and memory by promoting a novel glutamate biosynthetic pathway in the brain. Cell 2018 ; 173 : 1716–1727.
http://cjasn.asnjournals.org/content/3/5/1548.full
http://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC2290997/
http://www.who.int/uv/faq/uvhealtfac/en/index1.html


Cet article présente un ensemble de conseils et ne remplace en aucun cas un avis médical et ne constitue pas une prescription.
Cet article ne vise en aucun cas à vous dissuader de consulter votre médecin généraliste ou spécialiste ni à arrêter votre traitement médical.

Salade de quinoa, fèves, radis

by 29 juillet 2020

Salade de quinoa : recette rapide, saine, et peu couteuse !

L’été, les beaux jours en général, nous avons toujours envie de se préparer une bonne salade bien fraîche et complète ! Cette recette de salade au quinoa est juste parfaite ! Le mélange huile de noisette et tournesol lui donne un gout spécial et particulier qui fait sa différence!

Pour 4 personnes

150 gQuinoa1/2botte de radis3Branches de céleri1Botte d’oignon500 gpetits pois 1 kgFèves (200 g sans cosse)QuelquesFeuilles d’estragon2 c. à soupeHuile de noisette1 c. à soupeHuile de tournesol1 c. à soupeVinaigre balsamiqueLe jus d’1/2Citron SelPoivre

1 – Fais cuire le quinoa dans de l’eau salée selon les instructions du paquet, il faut qu’il soit bien tendre ! qu’il soit tendre
Égoutte le et laisse le refroidir.

2 – Écosse les fèves et mets les avec petit pois à blanchir dans de l’eau bouillante pendant 3 min.
Égoutte-les et plonge-les dans de l’eau glacée pour garder la couleur bien verte, égoutte les de nouveau.

3 – Lave et coupe les oignons en rondelles en conservant le vert, émince le céleri branche et les radis, cisèle l’estragon et mets le tout dans un saladier.
Ajoute le quinoa, les fèves et les petits pois bien égouttés.

4 – Prépare la vinaigrette : mélange le sel et le poivre, le vinaigre balsamique, le jus de citron, les deux huiles et mélange bien avant de servir. 

☺Tu peux remplacer le quinoa par d’autres céréales comme le boulgour, le sarrasin, perles d’orge…
 ☺Tu peux également rajouter des haricots verts, plats…

♥ Je le préfère bien frais, n’hésites pas à le préparer de bonne heure et de le garder au réfrigérateur et sers le à la dernière minute !

Smoothie frais d’été : fraises, framboises, mûres, myrtilles

by 22 juillet 2020

Une boisson saine, facile à réaliser et surtout idéale en été par sa fraicheur.

Les smoothies sont parfaits pour un petit déjeuner ou une collation fruité, et vitaminé.

50 g de framboises
50 g de fraises
50 g de myrtilles
50 g de mûres
1 yaourt végétal nature

Rincer les fruits.
Équeuter les fraises et les couper en deux.
Verser tous les fruits dans le blender avec le yaourt nature et mixez.
Et puis c’est tout !  A déguster très frais !

♥ Ajouter des fruits rouge sur la préparation pour la déco !

Allergie au soleil : agir naturellement

by 17 juillet 2020

Allergie au soleil : quant le soleil nous fait réagir !

Appelée également lucite estivale, l’allergie au soleil est une réaction anormale de l’organisme suite à une exposition au soleil.

Qu’est ce que l’allergie au soleil ?

L’allergie au soleil est une réaction inflammatoire de l’organisme quand la peau est au contact des rayons du soleil.
Elle peut apparaître à n’importe quel moment de l’année mais bien évidemment elle est plus fréquente lors des saisons ensoleillées, surtout en été.
L’allergie au soleil touche près de 10% de la population, et 90% des personnes atteintes sont des femmes. Elle apparaît chez les adultes rarement avant 18 ans et après 50 ans.

Cette réaction apparaît en général le deuxième jour d’exposition au soleil prolongée.
D’une manière générale les UVA sont responsables de cette allergie et de ces réactions inflammatoires cutanées, mais il n’est pas impossible que la prises de certains médicaments (antibiotiques, anti-inflammatoires, antidépresseurs, certaines crèmes et lotions cutanées pour les verrues par exemple…) photo-sensibilisent la peau.
La réaction peut se voir amplifier par certaine crème de jour ou solaire.

Les symptômes de l’allergie au soleil :

allergieausoleilnaturopathie

Les symptômes varient énormément en fonction de la durée d’exposition au soleil :
– Éruption de petits boutons
– Apparition de plaques rouges qui démangent énormément

Ces manifestations réactives apparaissent au niveau du décolleté, du cou, des épaules, des avant-bras, du dos, des pieds…
Les symptômes disparaissent en général au bout de 10 à 15 jours. L’allergie au soleil à tendance à réapparaître à chaque première exposition au soleil, chaque année.

La densité des zones touchées et le degré d’inflammation peuvent être très évolutifs, il faut rester très vigilent et ne pas hésiter à consulter pour éviter toutes complications.


Inscris toi ici et reçois gratuitement mon ebook : Fatigue Chronique et Naturopathie

livretgratuitnaturopathie-fatiguechronique10

Conseils de base pour prévenir

– Appliquer de l’écran total à chaque exposition au soleil
– Ne pas s’exposer aux heures les plus chaudes
– S’exposer au soleil de façon progressive
– Ne pas s’exposer lorsqu’on est sous médicaments à effets photosensibilisant

La naturopathie à la rescousse :

– 15 jours avant l’exposition (vacances…) se supplémenter en compléments à base de vitamine A (bêta-carotène), sélénium, vitamine C et E

La vitamine E participe avec la vitamine C à la protection de la peau,permet également de réguler le système hormonale et aide à l’assimilation des rayons du soleil.
On la retrouve dans les germes de céréales les graines germées, dans les légumes verts, le beurre, les noix et les fruits oléagineux.
On peut se la procurer en huile et drainer, masser sa peau avec, surtout le visage, les bras, les zones les plus exposées quoi !

La vitamine C permet d’entretenir la peau et à prévenir son vieillissement (notamment du au dessèchement causé par la chaleur et les rayons du soleil).
Cette vitamine se retrouve dans plusieurs fruits et légumes : les agrumes, la mangue, le chou , la tomate, les épinards… 
Vitamine A (Bêta-carotène)  : La vitamine A booste la régénération des cellules de la peau et aide à les protéger. Elle est présente sous forme de bêta-carotène, un précurseur de la vitamine A..
Nous la retrouvons dans de nombreux légumes et fruits : La carotte, la patate douce, potiron, épinard, tomate, poivron rouge, laitue, persil, melon, mangue, abricot,…
Mais aussi dans les abats de dinde et de poulet, dans le foie de bœuf, dans le hareng…

Le sélénium est un oligoélément qui permet de protéger la peau.
On en retrouve en grande quantité dans les mais aussi dans la plupart des légumes, les viandes et les fromages.

Il est très utile de choisir un complément alimentaire en plus de la supplémentation par l’alimentation :
Complexe Sélénium vitamines ACE de SuperDiet (laboratoire français)

N’hésite pas à demander l’avis d’un naturopathe pour des conseils personnalisés

L’Homéopathie (sur recommandation de ton médecin homéopathe)
En prévention une à deux semaines avant les possibles expositions au soleil, prendre une dose par semaine de Muriatic acidum 12CH.
Et compléter avec Sol9ch une ou deux heures avant les premières expositions (1er et 2eme jours)

Allergie au soleil : quand les réactions cutanées sont déjà là

Si les plaques rouges, les démangeaisons, les boutons sont déjà là, il faut impérativement protéger la zone lésée du soleil.
Ensuite il faudra apporter des soins réparateurs pour apaiser les rougeurs et les démangeaisons causés par l’allergie au soleil.

Appliquer sur les zones touchées :
– de l’huile d’amande douce bio ou,
– du gel d’aloe vera (l’aloe vera est hydratant, apaisant et cicatrisant),
– Du beurre de karité riche en vitamines A,D,E,F. Très hydratant et apaise les zones inflammées tout en protégeant la peau de nouvelles agressions.
– de l’huile d’avocat, riche en vitamine E : apaisante, hydratantes et cicatrisantes.
– du macérât huileux de millepertuis : apaisant, cicatrisant et anti-inflammatoire
– du macérât huileux de calendula : apaisant,cicatrisant, assouplissant

On peut également préparer une synergie d’huile essentielle :
Une cuillère à café d’huile végétale ou de macérat huileux de calendula ou millepertuis à laquelle on ajoute 2 gouttes d’huile essentielle de Géranium rosat et 1 goutte d’huile essentielle de Camomille noble.

Après un test d’allergie préalable sur l’avant bras (on n’est jamais trop prudent !),

Appliquer la préparation deux fois par jour, jusqu’à disparition des symptômes cutanés..

L’homéopathie peut également être utile (après conseil d’un médecin homéopathe)
Belladonna 5CH et Apis mellifica 9CH, 3 granules toutes les heures jusqu’à amélioration.

Attention tous ces conseils ne doivent pas empêcher de consulter ton médecin surtout si les symptômes sont trop violent.
L’utilisation de compléments, de plantes, d’homéopathie, d’huiles ne doivent également pas empêcher les mesures de précautions primaires :
– S’exposer progressivement (dès le printemps)
– Se protéger le corps par des vêtements légers mais couvrant (ne pas hésiter à se baigner en T shirt par exemple)
– Protéger les zones touchées par les lésions dues à l’allergie au soleil et ne pas les exposer plus au soleil (rester raisonnable)
– Appliquer un écran total

En amont des saisons ensoleillées, fais appel à un naturopathe qui pourra t’aider à booster ton immunité et t’apporter des pistes personnalisés pour apaiser ton allergie au soleil

Cet article présente un ensemble de conseils et ne remplace en aucun cas un avis médical et ne constitue pas une prescription.
Cet article ne vise en aucun cas à vous dissuader de consulter votre médecin généraliste ou spécialiste ni à arrêter votre traitement médical.

Subscribe to our newsletter

Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit. Proin porttitor nisl nec ex consectetur, quis ornare sem molestie. 

[contact-form-7 404 "Not Found"]

    Ebook gratuit - Les plantes qui soulagent...

    Inscrivez vous et recevez gratuitement mon ebook "Fatigue chronique & Naturopathie" Des outils concrets et des vraies pistes à explorer pour avoir une meilleure qualité de vie

    Vos données sont précieuses, je ne les transmets à personne.

    %d blogueurs aiment cette page :