Blog – Full Width

Fibromyalgie et naturopathie 2 : Causes et solutions

by 10 septembre 2019

FibroNaturo : La naturopathie passe à l’action

Fibromyalgie et Naturopathie Suite…

Les causes

La fibromyalgie est donc une maladie aux multiples facettes. Les causes le sont tout autant.
Longtemps considérée comme une maladie musculo-articulaire, elle est maintenant du ressort de la neurologie.
Le problème à la base provient d’un déséquilibre du système nerveux autonome et de la production des neurotransmetteurs cérébraux. Ce déséquilibre entraîne un trouble dans le système de contrôle de la douleur ! Ceci ne veux pas dire que l’on a pas vraiment mal !
Non, au contraire, ressentir une douleur cela veut dire que l’organisme subit un dérèglement important, une lésion, une agression virale ou bactérienne… La douleur est une alarme que notre corps nous envoie !Ce signal est envoyé pour que l’on puisse intervenir sur la cause, l’origine de la souffrance. Il ne faut absolument pas camoufler la douleur en cherchant à la faire taire !
Il faut par là imaginer une alarme incendie qui se met en marche parce qu’il y a un réel danger, nous n’aurons jamais idée à aller étouffer le son de l’alarme et laisser en danger toutes les personnes. présentes ! Et bien la douleur c’est notre alarme intérieur, il faut savoir l’écouter.

La fibromyalgie, d’un point de vue naturopathique trouve son origine dans une sensibilité psycho-émotionnelle et physique : trop de stress (mal gérer), un système immunitaire faible ou affaibli peuvent être la cause de la fibromyalgie mais ils peuvent également amplifier les symptômes.
A ces sensibilités s’ajoute un terrain acide. Nous parlerons ici d’un dérèglement de l’équilibre acido-base de notre intérieur.
Un terrain acide provient d’une mauvaise alimentation, d’une hygiène de vie chamboulée et immature, du stress (encore et toujours), de tensions nerveuses, d’angoisse chronique, des émotions mal gérées. La pollution de notre environnement joue également un rôle dans l’acidité de notre organisme.
Cet acidité provoque des micro inflammation qui crée la douleur (tout s’explique ou presque). Attention, la fibromyalgie n’est pas une maladie inflammatoire pour autant !

Solutions : Naturopathie et fibromyalgie

1 – L’alimentation
Vous le savez maintenant, notre alimentation est une source de bien-être ou de mal être et maladie !
La première piste à suivre, pour soulager les douleurs et le mal-être et amener l’organisme à activer ses leviers d’auto-guérison, est l’alimentation.

Nous allons par son biais chercher à alcaliniser notre organisme donc à rétablir l’équilibre acido-basique et à contrer le stress oxydatif.

À bannir
– Supprimer les sucres et glucides raffinés, et même le miel (qui est acide une fois dans l’organisme)
– Supprimer les produits laitiers qui participe à l’inflammation des tissus, les remplacer par des laits végétaux (sauf soja et avoine)
– Supprimer tous produits contenant des édulcorants, des colorants, des conservateurs, des additifs E….
– Les excitants : café, alcool, thé (sauf thé vert)
– Les plats industriels et tous produits transformés ainsi que la restauration rapide
– Les fritures

À privilégier :
– Privilégier les céréales complètes
– Les légumes
– Les fruits à IG (indice glycémique bas)
– Les oléagineux, des graines et toutes sources d’oméga 3 (huile d’olive, huile de lin, de poisson disponible en capsule pour une supplémentation)
– Les épices, herbes et aromates (curcuma, coriandre, cumin)
– Les farines sans gluten
– Les légumineuses

Enfin, il convient de ne pas sur cuire les aliments et de bien s’hydrater, et de choisir des huiles de 1ère pression à froid et varié les huiles : olives, noix, tournesol….

Une consultation chez un Naturopathe permettra d’effectuer un bilan personnalisé sur votre alimentation et sur les besoins et ainsi, supplémenter en minéraux et oligo-éléments pour lutter contre cette acidité.

2 – Gestion de la douleur et de la fatigue
Bien évidemment, même si en naturopathie, nous considérons la douleur comme étant avant tout une alliée, un signal d’alerte, il n’est pas question pour autant de laisser une personne souffrir.
La douleur peut être soulager par :
– Des huiles essentielles comme la gaulthérie couchée pour son action antalgique et anti inflammatoire, la menthe poivrée pour ses propriétés anesthésiante (même en diffusion). Et bien autre, mais il convient de consulter un professionnel pour être conseiller sur les huiles essentielles (les huiles essentielles comme pour tout produit actif, nécessite des précautions d’emploi)
D’autres huiles essentielles agissent sur le stress, l’anxiété et les troubles de sommeil.

– Le magnésium est un oligo-éléments en manque chez les personnes fibromyalgiques. Une supplémentation est alors nécessaire pour calmer les tensions nerveuses et le stress !
Info : trop de stress provoque une réaction cellulaire : le calcium s’infiltre dans les cellules et chasse le magnésium qui se retrouve transporter par le sang jusqu’au rein qui l’éjecte à son tour. Ce cycle implique que la personne subissant un stress chronique est toujours en carences de magnésium et inversement le manque de magnésium provoque anxiété, palpitation et stress.

3 – La ventousothérapie et les massages bien-être permettent également de détendre mais aussi concernant les ventouses, de soulager la douleur.

4 – Le repos : Il faut s’écouter ! On est fatigué = on se repose, il n’y a pas de mystère !
Se détendre, se reposer, lâcher prise… (faire des exercices de respiration : Lire ICI)

5 – Le sommeil : les personnes atteintes de fibromyalgie souffrent d’important troubles du sommeil. Il faut alors veiller à faire le maximum pour optimiser son sommeil.
Un manque de sommeil entraîne de la fatigue, du stress et donc des douleurs
* Se coucher à heures fixes d’une manière générale
* Couper le téléphone et tout ce qui peut perturber le sommeil
* Instaurer un rituel d’endormissement (exercice de respiration au lit, lecture…)
* S’endormir au premier signes, ne pas lutter !
* Avoir des activités calmantes en fin de journée.

6 – Se bouger pour aller mieux
Même si, comme nous l’avons vu plus haut la fibromyalgie est handicapante, il faut toutefois se bouger malgré tout si on veut sortir de ce système infernal (fatigue, stress, douleur). Une activité douce à modéré, comme la marche, la natation est vivement conseillée pour s’entretenir.

Devenir acteur de sa propre santé…

La naturopathie est une excellent alliée pour trouver la voie de la guérison ! Un programme complet sera proposé par le naturopathe pour agir sur tous les fronts : un programme détox, anti stress, anti fatigue, antidouleurs. Le naturopathe dispose d’outils naturels qui permettent d’améliorer significativement l’état de santé physique et psycho-émotionnel des personnes fibromyalgique.

Dans ce sens, et étant fibro également, je proposerai dès cette fin septembre, un coaching en ligne spécial fibro ! Ce sera un accompagnement complet qui permettra de soutenir et soulager (mais pas que) les personnes atteintes de fibromyalgie.
N’hésite pas à t’inscrire ici pour être averti(e) du lancement du coaching.


Inscription

Si cet article te parle parce que tu es toi même concerné ou quelqu’un de ton entourage, n’hésite pas à le partager…et à le commenter ! 


Page précédente

Cet article présente un ensemble de conseils et ne remplace en aucun cas un avis médical et ne constitue pas une prescription.
Cet article ne vise en aucun cas à vous dissuader de consulter votre médecin généraliste ou spécialiste ni à arrêter votre traitement médical.

Fibromyalgie et Naturopathie 1 : Fibro Quoi ?

by 10 septembre 2019

Fibromyalgie et Naturopathie : comprendre pour agir !

Fibromyalgie : FibroQuoi ?!

Fibromyalgie, cette incomprise… La fibromyalgie est une maladie encore mal connue et mal diagnostiquée (ou du moins trop tardivement).
L’OMS a reconnue la fibromyalgie en 1992 comme étant une maladie, mais n’est encore reconnue en France qu’étant un syndrome (ensembles de symptômes qui ne sont pas forcément liés à une même maladie).

Pourtant les chiffres parlent d’eux même : La fibromyalgie touche 2 % de la population mondiale, dont environ 2500000 personnes en FRANCE et 15 millions de personnes en Europe !

La fibromyalgie touchent 3 femmes pour 1 homme (pauvre de nous!). Elle touche plus les femmes entre 26 et 40 ans et surtout les femmes ayant des grandes responsabilités, où qui sont toujours débordées (mais qui ne l’est pas?!) et surmenées.

Alors, la fibromyalgie c’est quoi ?

La fibromyalgie impose au moins 3 symptômes majeurs : La douleurs, la fatigue, et l’usure psycho-émotionnelle.
A ces 3 symptômes majeurs viennent se greffer plusieurs autres symptômes : on les appelle les symptômes-satellites : Troubles de la digestions, du sommeil, allergies et intolérances diverses (alimentaires…), arythmie, acouphènes, douleurs articulaires, musculaires, osseuses, syndrome des jambes sans repos, troubles de la libido, angoisse, anxiété…
La fibromyalgie est très souvent handicapante ! Ce qui implique l’arrêt de toutes activités (professionnels, personnels…), qui amène à la déprime, la fatigue et le cercle vicieux de la fibromyalgie s’installe ! Mais ce cercle fort heureusement peut-être rompu en appliquant des recommandations d’hygiène de vie notamment et complément du traitement prescrit par le médecin du fibromyalgique.

Le diagnostic de cette maladie est difficile du fait de l’absence de lésions ou d’inflammation qui pourraient expliquer ces symptômes (d’où également la polémique dans le milieu scientifique mais aussi dans l’environnement personnel direct de la personne atteinte).

Pour être diagnostiqué fibromyalgique, le corps médical retient 18 points à surveiller : si au moins 11 de ces points sont douloureux, alors le diagnostic peut-être posé. La médecine allopathique prends en charge la douleur des malades ainsi que la fatigue en essayant par le moyen de médicaments et de repos de soulager la personne atteinte.

Voici les 18 points dit les points « Yunus » (nom du médecin qui a fait le rapprochement entre ces points et la fibromyalgie). Ces points ne sont pas forcément toujours douloureux chez tous les fibromyalgiques, mais le fait de déclencher une douleur en exerçant une pression sur 11 de ces points permet au médecin d’indiquer la présence de la fibromyalgie.


Points douloureux fibromyalgie
Points Yunus – fibromyalgie

Les symptômes

1 – La douleur
La douleur est un symptôme majeur de la fibro., elle est très variable mais toujours présente. L’intensité de la douleur varie en fonction de l’activité ou de la non-activité, de l’humeur du stress. Certaine personne atteinte ressentiront de légères douleurs mais d’autre seront carrément cloué au lit !

Il ne s’agit pas toujours et forcément de douleurs musculaire, mais elles peuvent venir des articulation, des tendons et des tissus osseux intérieur.

2 – La fatigue
Très souvent plus handicapante que les douleurs ! La fatigue est également un symptôme majeur (d’ailleurs la fibromyalgie ressemble beaucoup au symptôme de fatigue chronique sur plusieurs symptômes).
La fatigue du fibromyalgique, est une fatigue inexpliquée et constante (on ne peut l’expliquer à cause d’une activité que l’on aurait fait).

3 – L’usure psycho-émotionnelle
Elle vient compléter cette liste de symptômes majeurs. Cette usure, c’est en fait une fatigue psychologique qui réduit notre capacité à réfléchir, à se concentrer. En lui même ce symptôme est aussi invalidant d’autant qu’il introduit d’autres symptômes dits satellites comme l’angoisse, l’anxiété…

4 – Les symptômes-satellites
– Maux de tête, migraines
– Troubles du sommeil
– Troubles de la digestions et du transit, ballonnements, nausées
– Intestin irritable
– Raideurs matinales
– Troubles et douleurs menstruelles
– Troubles génito-urinaires
– Intolérance au froid
– Douleur plus fortes dans le froid ou réactivées par le froid
– Dépression, anxiété, angoisse, stress
– Troubles ORL
– Troubles de la mémoire, de la concentration
– Spasmes et crampes musculaires
– Engourdissements
– Douleurs faciales
– Douleurs à la base de la chevelure (cuir chevelu)
– Fourmillements
– Enflure surtout au matin ou après un long repos
– Syndrome des jambes sans repos
– Douleurs thoraciques
– Trouble cardio-vasculaire
– Prise de poids
– Sécheresse oculaire
– Problèmes dermatologiques

Et tous cela, sans qu’aucune inflammation ou lésion soit décelée d’où la difficulté à poser un diagnostic !


Page suivante : Causes et pistes Naturo


Inscription pour être averti du lancement du coaching FibroNaturo

Cet article présente un ensemble de conseils et ne remplace en aucun cas un avis médical et ne constitue pas une prescription.
Cet article ne vise en aucun cas à vous dissuader de consulter votre médecin généraliste ou spécialiste ni à arrêter votre traitement médical.

Les bienfaits de la figue de Barbarie

by 30 août 2019

Les bienfaits de la figue de Barbarie, alors que nous sommes en pleine saisons, faisons connaissance de la figue de Barbarie. Au delà du fruit qui est juste trop bon, la figue de Barbarie (nopal) regorge de bienfaits pour notre santé !

La figue de Barbarie est originaire d’Amérique centrale et a été amené sur le pourtour méditerranéen par les espagnols (Afrique du nord, Espagne, Sicile, Sardaigne). Le figuier évolue aisément en terre aride.
Il existe plus de 400 espèces de figuiers de Barbarie. Il s’adapte et évolue parfaitement en milieu aride du fait de sa capacité à retenir l’eau ce qui lui permet de résister à la sécheresse et à la chaleur. Le figuier de Barbarie donne des fleurs de différentes couleurs selon l’espèce ainsi que des fruits du orange au violet (toujours selon l’espèce).

Le Nopal (autre nom couramment utilisé pour la figue) était très utilisé par la médecine asthèque pour réguler le taux de glycémie des diabétique, pour soulager les douleurs dues : aux rhumatismes, plaies, brûlures.
Ces qualités nutritives et énergétiques ont font un fruit très consommé en Amérique centrale encore aujourd’hui mais est également utilisé comme légume.

La médecine ayurvédique utilise la figue de Barbarie comme tonique et diurétique.

bienfaits de la figue de barbarie

Les bienfaits de la figue de Barbarie

– Riche en eau : Hydratante et rafraîchissante
– Permet le renouvellement des tissus grâce à sa vitamine A

– Anti oxydante : la Vitamine C qu’elle contient aide à lutter contre le vieillissement cellulaire
– La figue de Barbarie contient du magnésium qui permet d’entretenir les muscles, le système nerveux et permet une bonne digestion.
– Les fibres permettent une bonne digestion et une régulation du transit.
Attention cependant à ne pas consommer la figue de Barbarie en trop grande quantité : les graines peuvent provoquer des troubles digestifs (notamment une occlusions intestinales).
– Anti inflammatoire
– Hypoglycémiante (faiblesse le taux de glycémie dans le sang)
– Lipophile (retient les graisses)
– Augmente l’effet de satiété (très utilisé dans les régimes amaigrissants , obésité..)

Comment consommer la figue de Barbarie pour profiter de ses bienfaits

Le fruit entier est bien évidemment la façon la plus naturelle et la plus optimum pour profiter de son goût et de ses bienfaits. Mais en cure pour équilibrer l’organisme il existe différente forme sur le marché :
– En gélules : dans le cadre d’un régime amaigrissant, ou pour son effet hypoglycémiant
– En extrait de fleur : Pour les problèmes gastriques
– En poudre, en huile…

Comme pour tout produit contenant des principes actifs et en cas de pathologie, toujours demander l’avis du médecin, ou d’un professionnel (pharmacien, phytothérapeute..) qui saura renseigner sur les interactions avec la prise de médicaments.

Toutes les parties de la plante sont utilisées en phytothérapie : le fruit, la fleur, le mucilage, les fibres, les cladodes (feuilles/tiges)

Le fruit : comment bien choisir la figue de Barbarie

On la trouve sur le marché d’Août à Octobre. Sa peau est orangée et souple. Sa chair peut être jaune, orange, rouge, violette selon l’espèce.
Elle se conserve à température ambiante ou au réfrigérateur 2 – 3 jours

bienfaits figue de barbarie

Cet article présente un ensemble de conseils et ne remplace en aucun cas un avis médical et ne constitue pas une prescription.
Cet article ne vise en aucun cas à vous dissuader de consulter votre médecin généraliste ou spécialiste ni à arrêter votre traitement médical.

Prépare ta rentrée avec la naturopathie

by 23 août 2019

Prépare la rentrée avec la Naturopathie

Septembre est aux portes ! Qui dit septembre, dit rentrée des classes, au boulot bref les vacances, elles sont belles est bien finies !
Dans cet article, je te propose quelques conseils pour préparer ta rentrée avec la naturopathie, pour faire le plein d’énergie et de positive attitude.
Ces conseils sont valables pour tout le monde, élèves, étudiants, professeurs et tout autre corps de métier, mais aussi aux parents d’élèves qui doivent, eux aussi être en forme pour la rentrée de leurs enfants et veiller au bien-être de leurs petits.

1 – L’alimentation

Et oui encore et toujours l’alimentation. Pour bien appréhender cette rentrée, il est essentiel de bien s’alimenter. L’alimentation est le carburant nécessaire à notre organisme. Le choix d’une bonne alimentation influera notre santé et notre niveau d’énergie, d’où l’importance de préparer ta rentrée dans ton assiette.
Tes repas devront être variés et équilibrés et tu n’oublieras pas de boire suffisamment d’eau (l’eau étant pour rappel la seule boisson nécessaire et vitale à notre organisme) !

Petit déjeuner : une boisson chaude (sans sucre de préférence), si besoin de lait, tu choisiras un lait végétal (amande, noisette, noix de coco…)
Du pain complet avec une purée végétale (purée d’amande par ex) ou du beurre
Une poignée de fruits oléagineux (amandes, noix, noisettes, noix de cajou…)
Un fruit entier
Attention : pas de céréales, pas de jus de fruits industriel…

Déjeuner – dîner : Des crudités (bien assaisonnées avec des huiles de qualité vierge, de 1ère pression à froid et bio dans la mesure du possible)
Des féculents : Pâtes, riz, quinoa (ou tout autre céréales boulghour…), pomme de terre, pain
Des protéines : Poissons ou volailles (de préférences), fromages, des légumineuses (lentilles, haricots secs, pois chiche…)
Des légumes cuits et /ou cru (en potage pour le soir par ex pour varier)
Un dessert pour se faire plaisir (pâtisserie ou autre) oui mais occasionnellement.

Les collations de 10h et 15-16h
Pour la collation, je te conseille de ne pas prendre ton fruit à midi et de le garder pour la collation. Tu pourras aussi avoir une poignée d’oléagineux (amandes, noix…), des barres de céréales home made et une boisson chaude sans sucre au besoin.
Prévoir une bouteille d’eau dans le sac de ton enfant ou le tien !

Sans oublier de bien se mettre à table pour manger, dans une ambiance conviviale et détendue. N’oublie pas de bien mâcher ou faire mâcher ton enfant.

2 – S’oxygéner

Pour bien démarrer la rentrée, prends le toi de bien t’oxygéner (toi et/ou ton enfant qui fait sa rentrée des classes), un petit quart d’heure de marche douce te permettras d’assurer une bonne oxygénation de ton organisme garantissant ainsi un mieux être général ! Ton enfant a aussi besoin de bien s’oxygéner, sors le dès que la météo le permet (cette année nous avons le beau temps alors incite le à sortir aussi souvent que possible)

3 – Sport – Activité douce à modérée régulière

Bouger est vital au bon fonctionnement de notre organisme. Alors dans cet esprit, pratique une activité physique, pas forcément dur, tu peux faire du vélo, de la natation, de la marche. Si tu n’es pas du tout sport, alors prends l’escalier au lieu de l’ascenseur, gare toi assez loin et marche, vas acheter ton pain à pieds…Bref Bouge !

4 – Bien dormir

Il est important pour tout le monde de reprendre un rythme de sommeil et d’endormissement avant le Jour J de la rentrée.
-Accorde toi un rituel de coucher pour pouvoir avoir un rythme et temps de sommeil réparateur.
-Pense au tisane relaxante si besoin et au diffusion d’huiles essentielles relaxantes (lire + : Les huiles essentielles pour se détendre)
-Couche ton enfant de plus en plus tôt et réveille le progressivement de plus en plus tôt (c’est valable pou toi également) pour qu’il puisse retrouver un rythme « scolaire ».

5 – Bien dans sa tête
Prends le temps de te préparer à la rentrée pour ne pas la vivre comme un fardeau. Aborde le sujet avec ton enfant également pour qu’il vive sa rentrée le plus positivement possible, évoque avec lui la retrouvaille avec ses copains/copines, qu’il est plus grand maintenant…
Apprendre ou apprendre à ton enfant à faire des exercices de respiration qui seront d’une aide précieuse en cas de stress ou de blocage.. (lire + : Dossier ; la respiration c’est la vie)

  • Une cure de magnésium marin peut être très utile en cette période de l’année si tu es particulièrement stressée, fatiguée, déprimée…

Ces conseils sont à appliquer dès maintenant pour bien appréhender la rentrée.
Si tu as besoin de conseils plus personnalisés, n’hésite pas à prendre RDV pour une consultation Naturo.

Bonne rentrée à toutes et à tous !

Clic ici pour prendre un RDV avec moi

* Annuaire du syndicat des professionnels de la naturopathie

Cet article présente un ensemble de conseils et ne remplace en aucun cas un avis médical et ne constitue pas une prescription.
Cet article ne vise en aucun cas à vous dissuader de consulter votre médecin généraliste ou spécialiste ni à arrêter votre traitement médical.

Les ions négatifs…..tellement positifs !

by 12 juillet 2019

Comment profiter des ions négatifs naturellement…
Après avoir lu cet article, tu respireras très certainement différemment …. Bonne lecture !

L’air dans lequel nous évoluons est chargé en fines particules chargées d’électricité : les ions positifs et les ions négatifs. Si les ions positifs ont plutôt tendances à nous stresser, nous fatiguer, nous angoisser, les ions négatifs eux nous procurent l’effet inverse et neutralisent et annulent les effets des ions positifs !

Tout est question de répartition

Il a été démontré qu’un excès d’ions positifs, en zone urbaine et polluée, joue sur notre système nerveux : Stress, oppression, angoisse, fatigue…Alors que la présence d’ions négatifs détend, relaxe, apaise…
Pourquoi ? Personne ne peut encore l’expliqué mais c’est un fait établit !

Ions positifs : du stress ambulant en veux tu, en voilà…

Le stress et la fatigue ambiante due à la présence d’un trop d’ions positifs peut amené notre organisme à réagir en développant certaines pathologies : fatigue chronique, céphalées, état dépressif, nausée, mal être constant…
Sans le savoir nous vivons et sommes entourés constamment d’ions positifs même si nous ne vivons pas forcément en milieu urbain et/ou pollué.
Notre électroménager, écrans d’ordinateur, de télévision, réveils à cristaux liquides, moquettes, présence de tabac (même passif), chauffage (surtout électrique), climatisation…Nous produisons une quantité immense d’ions positifs et les respirons ! En milieux où l’air circule en circuit fermé : bureau, voiture…les effets de ces ions positifs sont encore pire !!!
Bien évidemment, chaque individu étant unique, nous réagissons à ces charges différemment et à des sensibilités différentes

Comment régler le problème ? En inversant la charge électrique : en respirant plus d’ions négatifs que d’ions positifs !

Les ions négatifs… tellement positifs…

Les ions négatifs, véritables vitamines de l’air, ont un effet positif sur notre organisme : ils favorisent les échanges entre les cellules dont les membranes sont chargées électriquement, et favorisent également la pénétration d’oxygène (qui est pour rappel ionisé négativement) dans les poumons. ils stimulent l’action des enzymes et font sécréter des neuromédiateurs (sérotonine) et des hormones (cortisol) : en résulte une baisse significative du niveau de stress et un effet de bienittude et de zénitude. Les différents systèmes de notre organisme sont également réguler.

Assainir ton atmosphère pour privilégier la présence d’ions négatifs 
Pour assainir son intérieur et le chargé en ions négatifs, il te faudra veiller à bien aérer ton bureau, ta maison, appartement…

Comment faire le plein d’ions négatifs
Il existe trois solutions possible (la troisième est la meilleure #naturolife) :
1 – Acquérir un ionisateur (ou ioniseur) qui te seront utiles pour assainir ton intérieur mais aussi pour faire le plein d’ions négatifs. Ce sont des petits appareils à poser qui ne produisent pas directement d’ions négatifs mais envoient des électrons à grande vitesse vers les atomes d’oxygène de l’air qui eux produiront des ions négatifs. Ces ioniseurs sont même utilisés en milieu hospitalier.
Attention de bien choisir ton appareil : Il ne doit produire ni azote, ni ozone, ni oxyde de carbone. Son débit doit être au minimum de 250000 ions en cm3 à distance de 1 mètre.
Certains modèles de ioniseurs permettent de diffuser des huiles essentielles. Il en existe des modèles design, de toutes tailles et depuis peu pour voiture ou pour ordinateur portable (branchement USB).

2 – Faire une cure en thalassothérapie : Douche à jet ou massage en salle d’ionisation : un brouillard marin est créé pour favoriser la ionisation de l’air ambiant et le purifier, en purifiant par la même occasion tout le système respiratoire.

3 – Se mettre au vert : la meilleure solution à appliquer aussi souvent que possible.
Pour se dépolluer et se charger efficacement d’ions négatifs, il faut aller dans les endroits où leur concentration est au max. :
* A proximité d’une cascade d’eau : 50000 ions négatifs / cm3 à son pied
* En montagne : 8000 à 12000 ions négatifs / cm3
* En bord de mer : 4000 négatifs / cm3
* Après un orage : 1500 à 4000 ions négatifs / cm3
Mais aussi en forêt, au soleil, près des fontaines, sous la douche….

Pour profiter des ions négatifs présents naturellement dans l’air, il te faudra donc te mettre au green : sortir tout de suite après un orage, marcher pieds nu sur le sable en bord de mer mais aussi sur l’herbe de ton jardin mouillé, respirer profondément l’air à proximité d’une cascade, des vagues, d’une fontaine d’eau, sous ta douche…
Mais bien évidemment il te faudra éviter au maximum la présence en excès d’ions positifs : milieux polluer, électroménager, appareil électronique, pièces fermées…

orage ions negatifs

Pour conclure :
Ions négatifs : bénéfiques sur notre santé (détend, relaxe, rééquilibre les perturbations de certains de nos systèmes), présents en milieux naturels dépourvus de pollution
Ions positifs : néfastes, ils sont à éviter dans la mesure du possible, toujours essayer de rééquilibrer les charges électriques de notre atmosphères pour favoriser la neutralisation des ions positifs par les ions négatifs. Présents en milieux fermés, pollués. En présence également d’appareil électronique (électroménagers), ordinateurs, téléviseurs, tabacs…

Cet article présente un ensemble de conseils et ne remplace en aucun cas un avis médical et ne constitue pas une prescription.
Cet article ne vise en aucun cas à vous dissuader de consulter votre médecin généraliste ou spécialiste ni à arrêter votre traitement médical.

Hydratation : Une nécessité vitale

by 28 juin 2019

Avoir une bonne hydratation, seulement pendant la saison chaude ? Comment bien s’hydrater ? Quel impact sur notre santé ?

*******Info : Tu peux écouter le podcast qui est rattaché cet article ! (bas de page)********

Juin 2019 restera dans les mémoires à cause de cette canicule qui touche tout le pays (ou presque, nos amis bretons sont épargnés).
Avec l’arrivée des fortes chaleurs, nous entendons partout qu’il faut bien s ‘hydrater. Ces conseils sont véhiculées sur tous les médias, par le corps médical, l’entourage… à juste titre.

Quand y a-t-il un risque de déshydratation :

La déshydratation c’est par définition un manque d’eau dans l’organisme. Ce manque d’eau est la conséquence
– soit d’une perte d’eau conséquente : fièvre, canicule, vomissements, diarrhées, excès de sudation (activités physique intenses, ou dérèglement de l’organisme comme chez les enfants et les personnes âgées), diabète, excès de consommation de produits diurétiques (qui augmentent l’urine)…
– soit à cause d’un apport insuffisant d’eau : la personne ne boit pas assez, oublie carrément de boire ( surtout chez les enfants et les personnes âgées qui ne perçoivent plus la sensation de soif qui est normalement régulée par l’hypothalamus).

Les symptômes et les risques de la déshydratation

Un manque d’hydratation de l’organisme se fait ressentir par :
Une grande soif, diminution de la sueur et des urines, des urines concentrées, fièvre, maux de tête, nausées, vertiges, étourdissements, troubles de la conscience, confusion, perte de connaissance, convulsions…
Rester vigilant est vital, surtout envers les plus jeunes qui n’ont pas encore la capacité de s’exprimer et les plus âgés qui ne perçoivent plus les sensations de soifs, et ne savent plus interpréter les signes.

En cas de déshydratation sévère, perte de connaissance, convulsions…, appeler impérativement le 15

Dans tous les cas, réhydrater doucement la personne concernée, avec de l’eau pas très froide, la mouiller pour la rafraîchir, la ventiler , la mettre à l’ombre

Comment éviter la déshydratation :

L’hydratation en cas de fortes chaleurs ou pas, doit se faire dans la durée, dans le temps, il faut veiller à apporter de l’eau à son organisme régulièrement et ne pas attendre d’avoir soif.
L’hydratation se fait essentiellement avec de l’eau, qui est la seule boisson vitale à l’organisme, mais aussi par les fruits, les légumes, les jus et soupes…

Faut-il s’hydrater correctement seulement quant il fait chaud ?

Non, la notion hydratation est bien plus large que ça !
Bien des personnes atteintes de déshydratation chronique souffre dans le silence et souvent l’incompréhension :
Fatigue chronique, constipation, hyper et hypotension, troubles gastriques, digestifs, infections urinaires, excès de poids, eczéma, vieillissement cellulaire précoce, rhumatismes, maladies respiratoires…sont des conséquences possible d’une déshydratation chronique.

Mais comment cela se fait-il donc ?

Rappelle toi : la devise de la naturopathie est : « La maladie n’est rien, le terrain est tout »
Dans cette logique, nous comprendrons que la déshydratation chronique acidifie énormément le terrain de l’individu pourquoi ?
Les acides sont éliminés par la peau et par les reins qui ont un grand besoin d’eau pour effectuer leur travail : L’équilibre acido-basique de l’organisme est la garantie d’une bonne santé.

Plus généralement, l’eau est vitale pour notre santé car elle :
– transporte les nutriments
– régule la température du corps
– élimine les toxines
– hydratation cellulaire
– aide à la respiration par l’humidification de l’oxygène
– …

Comment bien s’hydrater ?

– Boire régulièrement sur toute la journée (un verre d’eau par heure est une bonne moyenne)
– Boire en dehors des repas (pendant les repas cela ralentit la digestion et juste après les repas, l’eau fait évacuer les aliments avant leur digestion)
– Boire suffisamment d’eau (à température ambiante) le matin, à jeun (nettoyage des intestins et préparation de l’estomac)
– Boire légèrement froid mais jamais très froid
– En cas de suspicion de déshydratation, ajouter ¼ de cuillère à café de sel marin pour prévenir une carence en sel
– Réduire voir supprimer la consommation de diurétiques, café, alcool, soda et boissons sucrées qui n’hydratent pas.
– Ne pas se limiter à la règle des 1,5l par jour : chaque individu à ses propres besoins, certaines personnes pour ne pas dire la plupart ont des besoins en eau bien plus importants.

Quelle eau boire ?
Il est généralement recommandé, sauf indications spéciales, de boire une eau de source ou une eau de robinet filtrée.

Allez ! A la tienne !

A lire +++



Cet article présente un ensemble de conseils et ne remplace en aucun cas un avis médical et ne constitue pas une prescription.
Cet article ne vise en aucun cas à vous dissuader de consulter votre médecin généraliste ou spécialiste ni à arrêter votre traitement médical.

Subscribe to our newsletter

Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit. Proin porttitor nisl nec ex consectetur, quis ornare sem molestie. Sed suscipit sollicitudin nulla tempor congue. Integer sed elementum odio.

[contact-form-7 404 "Not Found"]

    Ebook gratuit - Les plantes qui soignent...

    Inscrivez vous et recevez gratuitement mon ebook Les plantes qui soignent les maux du quotidien

    Vos données sont précieuses, je ne les transmets à personne.

    %d blogueurs aiment cette page :