Blog – Full Width

Automne & Naturopathie : 8 conseils bien vivre cette magnifique saison

by 23 septembre 2020

L’automne en naturopathie : c’est une saison de lâcher prise, de retrouvaille avec soi-même, de nettoyage…

 « En automne, les arbres nous montrent que lâcher prise peut être beau… Et qu’il n’y a pas de raison d’avoir peur, nos racines nous maintiendront… » ღ ~ auteur inconnu

L’été est officiellement derrière nous – l’automne est là! 
C’est la saison des récoltes, ainsi qu’une période de transition. Nous voyons des signes de changement partout où nous regardons, à mesure que les jours se raccourcissent et que les feuilles passent du vert aux nuances de jaune, d’orange et de rouge.
Ce changement nous pousse à apprécier encore plus les derniers rayons de soleil

 Le changement des saisons nous offre également une opportunité de changer – pour le mieux. 
L’automne est un excellent moment pour se prendre en main et retrouver ou adopter une hygiène de vie saine et équilibrée.

L’automne une saison tout en douceur et super agréable à nos yeux, cependant comme chaque saison, l’automne est une saison riche mais peu nous apporter quelques incommodités !

Dans cet article : comprendre ce qu’il se passe en nous en automne et apprendre à s ‘auto-gérer

I/ Automne : Une énergie, une vitalité en baisse

A mesure que les journées se raccourcissent notre énergie baisse progressivement ou pour certaine personne baisse subitement.
Ne lutte pas ! Cette baisse d’énergie en début d’automne est tout à fait normale et bénéfique si seulement on s’écoute !
Lutter c’est aller contre le fonctionnement naturel de notre organisme, lève le pied, recentre toi sur toi même, prends le temps de t’écouter.
Allez dans le sens des besoins de son organisme est toujours salutaire ! La baisse d’énergie se stabilisera assez rapidement si tu prends le temps de te poser, de te reposer…
Si on y réfléchit, après l’été il est tout à fait normal d’être fatigué, d’avoir envie de se reposer : les longues soirées d’été, les activités estivales qui même si elles nous font énormément de bien, fatigue notre organisme.
N’oublie pas, plus tu respecteras les besoins de ton organisme, plus tu seras en meilleur santé pour affronter l’hiver !

REPOSE-TOI, ECOUTE-TOI !

Le repos et le sommeil
L ‘automne est donc le moment idéal pour commencer à dormir tôt et améliorer son sommeil. En été, bien souvent notre rythme de vie (soirées, fêtes, activités, voi sur-activités, alimentation riche…) mais aussi la chaleur font que nous n’avons pas forcément une sommeil réparateurs.
Il est donc important en ce début d’automne, de retrouver une bonne hygiène de sommeil, d’endormissement :
– Ne pas lutter : aller se coucher au premier signe d’endormissement
– Se coucher et se lever à horaire régulière : essaye de te coucher entre 22 et 22h30
– Éloigne de toi tout appareil électrique de ton lit (lampe de chevet, réveil), pas d’écran dans la chambre (TV, Ordi, Tablette, Téléphone…) et coupe le wifi dans la maison (appartement).
– N’utilise pas ton smartphone en soirée pour laisser ton cerveau se recentrer, il pourra ainsi mieux se régénérer et faire son travail d’archivage pendant ton sommeil.
– Instaure une routine de coucher si tu as du mal à t’endormir : douche, lecture, ….
– Le soir, tu prendras un repas léger pour soulager ton organisme de la phase de digestion pendant ton sommeil (les repas trop riche le soir sont souvent la cause d’un mauvais sommeil).

Si malgré ces conseils, ton sommeil se fait rare, ou tu luttes pour le trouver, les plantes comme la valériane, le pavot de Californie peuvent t’aider à améliorer ton endormissement et ton sommeil.
Pour rappel : Un sommeil réparateur contribue à avoir une meilleure santé en générale, soutien la réponse inflammatoire saine nécessaire à l’auto-défense de l’organisme, améliore la mémoire, la concentration et le bien-être psycho-émotionnel dans son ensemble.
Alors au DODO !

A lire pour comprendre et améliorer de façon constructive ton sommeil :Sommeil & Naturopathie 1 – Comprendre le sommeil et Sommeil & Naturopathie 2 – Mieux dormir grâce à la naturopathie


Inscris toi ici et reçois gratuitement mon ebook : Fatigue Chronique et Naturopathie

livretgratuitnaturopathie-fatiguechronique10

2 / L’automne, la saison idéale pour se retrouver soi-même

En naturopathie, l’automne est le moment idéale pour faire le point avec soi-même et surtout se retrouver, se remettre au centre de ses préoccupations, s’aimer soi-même.
En été, on sort, on côtoie énormément de gens, en fin de compte, en été on se détache de soi-même pour laisser l’espace aux « autres » et c’est tout à fait normal ! Maintenant il est temps de se retrouver soi-même.

Prends le temps de te déconnecter du monde, dans sa globalité et dans la sphère qui t’est proche. Replace toi au centre de ta bulle, ferme les yeux et laisse s’échapper tout le reste, il n’y a plus que toi ! Laisse sortir les pensées négatives, les notifications de ton tél, ton téléphone lui même n’a plus sa place dans cette bulle qui est tienne.
Il n’y a que toi, retrouve-toi ! Redécouvre ton TOI intérieur, recentre toi sur ton personnage, ta façon d’être, la vraie…
Ne pense plus à rien d’autre qu’à toi, laisse toi entourer de cette chaleur qui émane de toi, de ton odeur, de ton âme, cette chaleur te réconforte et te permet de te retrouver.
Inspire, chaque inspiration, du emmène un nouvel air qui va te purifier, expire, à chaque expiration, ce même air pur va emmener avec lui les déchets accumulés (#detox), laisse cet air emmener toute la négativité, tous le stress, toutes les pensées qui t’envahissent, dont tu ne sais que faire, laisse toi aller, déconnecte toi de l’extérieur pour mieux te connecter avec toi même.
Fais cet exercice plusieurs fois, pour arriver à te recentrer plus rapidement et quelques soient les circonstances ! Tu verras ça fait énormément de bien !

3/ L’automne : on se bouge

En été, on ne pratique pas/plus forcément une activité physique régulière : certes on bouge énormément mais pas dans l’objectif de pratiquer une activité pour mobiliser son organisme.
Il est donc temps de se reprendre en main de se côté également :
– On redécouvre son corps
– On fait le point sur nos besoins, sur nos capacités
– On s’organise, on planifie des séances à intensité progressive
– On pratique régulièrement les activités qui nous font plaisir, qui nous font du bien en fonction de nous-même, de notre vie…

4/ On respire…

La respiration est essentielle au bon fonctionnement de l’organisme :
Retrouve le dossier « la respiration, c’est la vie »
Alors tu l’auras compris je ne parle pas de la fonction innée que nous avons à inspirer de l’air et à l’expirer, je parle d’exercice de respiration consciente qui vont te permettre :
– De drainer et détoxifier tes poumons
– D’oxygéner ton cerveau et ton organisme dans son ensemble
– De t’aider à lâcher-prise et te recentrer sur toi-même

5/ On mange….mieux

L’automne est une saison riche en légumes :
Octobre:  La blette, la betterave, le brocoli, la carotte, le rutabaga, le chou, la citrouille, la courge, le cèleri, l’épinard, le fenouil, la laitue, le maïs, l’oignon, le panais, le poireau, le poivron, la pomme de terre, le potiron, le potimarron, le radis, le topinambour, le cèpe et le champignon de Paris.

Novembre:  La carotte, le chou, la courge, le céleri, l’endive, le potiron, le potimarron, l’épinard, le cèpe, le champignon de Paris, le topinambour, la pomme de terre, le rutabaga, le poireau, le panais, la mâche, le fenouil et le radis.

Décembre: Le chou, la citrouille, la courge, le céleri, la mâche, l’oignon, le poireau, la pomme de terre, la betterave, l’igname, la carotte, l’échalote et le champignon.

Et en fruits :
Octobre : châtaigne, coing, figue, framboise, myrtille, noix, pêche de vigne, poire, pomme, prune, quetsche, raisin

Novembre : ananas, banane, avocat, citron, clémentine, grenade, kaki, mandarine, noix, orange, papaye, pomme, poire, châtaigne, datte, pamplemousse.

Décembre : clémentine, datte, kiwi, mandarine, orange, noix, poire, pomme, pamplemousse, ananas, avocat, grenade, kiwi, litchi, marron, orange, papaye, citron.

– Profites-en pour manger des aliments de saison, privilégie les circuits courts, régale toi !
– Évites les aliments riches en sucres raffinés, les aliments transformés et les plats industriels
– Privilégie les céréales complètes.
– Veille à ne pas sur-cuire tes aliments
– Mange à table, prends le temps de bien mastiquer, mange dans une ambiance conviviale (ni tv, ni phone)

A lire : Que signifie avoir une alimentation saine et équilibrée ?

L'automne en naturopathie : saison de transition

6/ On nettoie son organisme
L’automne est le moment de la détox : il est temps de se débarrasser de nos déchets : déchets dus à notre hygiène de vie (alimentation, stress, fatigue, prise de médicaments…) et de la pollution environnementale.
Les conseils cités plus haut sont tous des stratégies de détox en elles-mêmes :
– Lâcher prise et recentrage sur soi
– Activités physiques régulières
– Respiration consciente
– Hygiène alimentaire…
Tu pourras donner un coup de pouce à ton organisme en utilisant des plantes qui ciblent les organes qui ont besoin d’être soutenus et nettoyer : le foie, les poumons, les intestins, la peau, les reins : retrouve pour cela l’article : [Détox]La cure d’automne

7/ On booste son immunité
Avec l’hiver, le froid…notre système immunitaire sera mit à rude épreuve et sera fragilisé. En prévention des rhumes, grippes, fatigues et dépressions saisonnières, et autres maladies, l’automne est alors la saison idéale pour stimuler notre système naturel d’auto-défense.
Toutes les stratégies citées plus haut (dont la détox) font partie des outils que nous utilisons, en naturopathie, en premier lieu pour stimuler l’immunité, en s’occupant de notre terrain (la base en naturopathie).
Comme pour la détox, nous pouvons donner un coup de pouce à notre organisme pour le booster afin qu’il soit fin prêt à nous protéger !
Gingembre, ginseng, L’échinacée, l’astragale, le thé vert… et bien d’autres plantes et compléments sont conseillés pour arriver à stimuler et booster notre immunité :
Pour en savoir plus, je t’invite à lire mon article : SOS Naturo : Booster et renforcer le système immunitaire avec la naturopathie et 10 Boissons chaudes pour booster son immunité et lutter contre le rhume et la grippe mais aussi 5 astuces pour préparer l’hiver avec la naturopathie

8 / Nettoyage d’automne
Comme pour le nettoyage de printemps et à l’image de la détox d’automne (qui n’est autre qu’un nettoyage de notre organisme), nous allons procéder au nettoyage d’automne dans notre vie et dans notre habitation :
– On se délaisse de ce qui nous envahit (lâcher-prise et recentrage sur soi), on fait de la place dans son esprit
– On fait également de la place dans ses placards et armoires, dans la cuisine, dans la salle de bain…: on fait le tri, on jette, on donne, on revend…ce que nous n’utilisons plus.
Plus notre intérieur est encombré plus nous vivons dans un sentiment d’oppression, d’impression d’être débordés, d’être dépassés : débarrasser notre intérieur, c’est soulager, aérer son esprit !

L’automne est une magnifique saison si on sait l’apprécier et pour cela il faut apprendre à vivre cette période de l’année réputée pour être compliquée, déprimante…
J’espère que cet article t’aidera à mieux la vivre.

PS : Profite pour bien ouvrir les yeux, l’automne nous offre un spectacle exceptionnel, les changements de la nature sont juste magnifique et tellement apaisant !

Cet article présente un ensemble de conseils et ne remplace en aucun cas un avis médical et ne constitue pas une prescription.
Cet article ne vise en aucun cas à vous dissuader de consulter votre médecin généraliste ou spécialiste ni à arrêter votre traitement médical.

Les bienfaits de la sauge

by 17 septembre 2020

Bienfaits de la Sauge

La sauge (Salvia Officinalis), appelée jadis la plante du salut, possède de nombreuses vertus médicinales et bienfaisantes. Son utilisation, autre qu’en cuisine, nécessite des précautions particulières tellement elle est riche en principe actif, notamment en thuyone dans son huile essentielle.

Focus sur cette plante si douce : Histoire, utilisation, précautions d’emploi.

La sauge, de la Mésopotamie à aujourd’hui

Son utilisation remonte à la nuit des temps ! Officiellement connue pour ces bienfait depuis l’Antiquité, les Égyptiens, puis les Romains la cultivaient, et la commercialisaient pour ces bienfaits. Au fil du temps, elle est devenue une plante incontournable, en Afrique, en Europe, en Chine e en Amérique du Nord.
A l’aube de sa découverte cette plante « guérisseuse », d’où son nom Salvia du latin salvare qui signifie guérir, était mâchée, cuite ou trempée pour soulager les maux de gorge, d’estomac, soulager les coups de soleil…Les feuilles séchées ont longtemps été fumées pour soulager les crises d’asthme.

Utilisation de la sauge

Cette plante est connue pour être stimulante, anti-spasmodique, digestive et antiseptique grâce à la haute concentration en thuyone (50%), tonique, régulatrice du système hormonal et anti-asthmatique. Elle est utilisée également pour ses capacités à soulager les maux de gorge et soulage les irritation et les petites brûlures de la peau.
Le phénol qu’on y retrouve, l’acide rosmanique, en fait une puissante anti-inflammatoire.

Alliée des femmes
Elle est considérée comme étant une plante hormonale : son action sur le système hormonal permet de le réguler. Ses propriétés toniques et oestrogénique permettent de réduire la transpiration.
En période de ménopause, elle permet de réduire les bouffée de chaleur et aide l’organisme à s’adapter plus rapidement aux changements hormonaux.

La sauge, une plante calmante et stimulante
En Chine , cette plante est utilisée pour calmer et stimuler le système nerveux, elle permet également de soulager les maux de tête !
Elle est également utilisée pour stimuler la mémoire et la concentration.


Les bienfaits de la sauge

Quand utiliser la sauge :

– Menstruations douloureuses
– Menstruations irrégulières
– Troubles de la ménopause
– Troubles menstruels chez la femme
– Bouffées de chaleur de la ménopause
– Transpiration excessive
– Spasmes de l’estomac et de l’intestin.
– Troubles digestifs
– Digestion lente et difficile
– Ballonnements
– Brûlures d’estomac
– Insuffisance de bile –
– Fièvre
– Asthme
– Toux et troubles respiratoires
– Maux de gorge
– Inflammation de la bouche
– Herpès labial
– Gingivite, pharyngite, amygdalite, aphtes…
– Inflammation de la peau
– Plaies
– Piqûres d’insectes
– Fatigue
– Vertiges
– Hypotension
– Diabète de type 2


Inscris toi ici et reçois gratuitement mon ebook : Fatigue Chronique et Naturopathie

livretgratuitnaturopathie-fatiguechronique10

Précautions d’emploi
La sauge ne doit pas être consommée par la femme enceinte ou allaitante, par les personnes souffrant d’épilepsie , ni par les enfants en bas âge. L’huile essentielle contenant une forte concentration en thuyone en fait une plante potentiellement toxique en cas d’utilisation excessive, demande conseils à un professionnel pour avoir un avis personnalisé.
En raison de la quantité de vitamine K contenue dans la sauge et de son action anticoagulante, la sauge doit être utilisée avec précaution chez les personnes sous traitement médicamenteux anticoagulant.
Elle est également susceptible d’interagir avec des médicaments contre l’anxiété (les benzodiazépines), les troubles psychiques (neuroleptiques) et l’épilepsie.

Utilisation:
La sauge sera utilisée de préférence sous forme d’infusion (une à deux pincées par tasse), boire une ou deux tasses par jour. Ou en décoction pour usage externe.
Elle existe également en gélule, se référer alors à la posologie du laboratoire.
Les feuilles fraîches sont à appliquer sur les morsures et piqûres d’insectes.

L’huile essentielle de sauge officinale
Attention « sauge officinale / Salvia officinalis  »
L’huile essentielle de sauge officinale est à la fois désinfectante, astringente, harmonisante et régulatrice.
Elle est très efficace pour soulager les troubles liées aux menstrues ou à la ménopause.

L’huile essentielle de sauge sclarée
Régulatrice des cycles menstruels, Antispasmodique, Régulatrice cutanée (sébum et transpiration), Régulatrice de la circulation sanguine, Relaxante nerveuse, Calmante nerveuse, Tonique psychique   
L’huile essentielle de sauge sclarée est fortement déconseillée en cas de mastose, de fibrome et lors de toute pathologie cancéreuse et hormonodépendante.

Utilisation des huiles essentielles : en massages du bas ventre, en inhalation pour ses propriétés calmantes, stimulantes et équilibrantes…

La sauge en cuisine
En cuisine, cette plante goûteuse peut être utilisée fraîche mais également sous sa forme séchée.
Fraîche les feuilles de sauge ont une forte saveur aromatique et doit être utilisée avec parcimonie :
Elle se présente sous plusieurs formes et peut être utilisée de différentes manières.
Voici quelques façons de l’ajouter  fraîche à ton alimentation:
– Saupoudrer comme garniture sur les soupes.
– Mélanger à une farce dans des plats rôtis.
– Combinez les feuilles hachées avec le beurre pour faire du beurre de sauge.
– Ajouter les feuilles hachées à la sauce tomate.
– Servir avec des œufs dans une omelette.

La sauge séchée est souvent préférée par les cuisiniers et s’utilise moulue, frottée ou en feuilles entières.
Voici quelques façons de l’utiliser  séchée:
– Comme un frottement pour les viandes.
– Comme assaisonnement pour les légumes rôtis.
– Combiné avec de la purée de pommes de terre ou de la courge pour une saveur plus terreuse.




Cet article présente un ensemble de conseils et ne remplace en aucun cas un avis médical et ne constitue pas une prescription.
Cet article ne vise en aucun cas à vous dissuader de consulter votre médecin généraliste ou spécialiste ni à arrêter votre traitement médical.

Galettes de riz soufflé, coco et cranberries

by 16 septembre 2020

Recette simple et gourmande : galettes de riz soufflé coco/cranberries

150g de riz soufflé complet
2 c.à.s d’huile de coco
1 c.à.s de lait de coco
4 c.à.s de sirop d’agave
2 c.à.s de miel
Coco râpée
Cranberries

Mélangez l’huile, le lait, le miel et le sirop d’agave dans une casserole. Fais cuire à feu doux jusqu’à obtenir un sirop.
Éloigne du feu et mélange avec les autres ingrédients.
Forme les galettes à l’aide d’un emporte-pièce.
Dépose-les sur une plaque de four et fais-les cuire 15min à 180°C.

 ☺Tu peux remplacer les cranberries selon tes envies !

♥ Pour faire ton riz soufflé à la maison rien de plus simple :mets un peu de riz complet dans une poêle, à sec et à feu vifs, attendre deux minutes, remuer une fois ou deux, puis….c’est tout !

8 solutions anti-poux naturelles

by 8 septembre 2020

Anti-Poux naturels : La hantise de tous parents dès la rentrée scolaire, un mot à 4 lettres qui terrorise : comment éviter et/ou éliminer les poux de la belle tignasse de leurs enfants !

Les cloches des cours de récréations ont sonné le retour des classes ! Nouveaux cartables, nouvelles maîtresses, nouveaux amis, riment souvent avec la rentrée des classes ! Mais pas seulement ! C’est, également, généralement, les premières invasions de POUX : j’en ai la tête qui démange rien que d’en parler !

Près de 85% des enfants scolarisés sont susceptible d’avoir au moins une fois des poux ou des lentes pendant l’année scolaire !
Même si les poux sont présents toutes l’année, il y a un pic de contagion en début de vie collective.

Découvre, dans cet article comment éviter à ton enfant d’attraper les poux de ces camarades et s’il est déjà trop tard, tu trouveras ici un plan d’attaque pour en venir à bout !

La prévention anti-poux :

La meilleure des techniques est la prévention ! Oui mais, bien expliquer aux enfants de ne pas s’approcher des têtes des autres et de pas s’échanger les accessoires de tête, bien attacher les cheveux des filles et toujours surveiller leur petite tête….des enfants, ça reste des enfants ! A toi de passer à l’action pour prévenir l’arrivée des poux dans ton foyer :

En plus des recommandations de précautions citées ci-dessus, en prévention
– Utilise de l’huile essentielle de lavadin ou de lavande officinale (à partir de 3 ans) : Mélange quelques gouttes dans le shampoing ou mélanges quelques gouttes à de l’huile végétale (huile d’olive ou d’argan, ou d’amande…) et appliques-en derrière les oreilles, sur la base des cheveux (nuque, front..), et passes en rapidement sur l’ensemble de la chevelure sans en mettre trop non plus pour ne pas trop alourdir et rendre gras les cheveux de ton enfant !
– N’hésite pas à mettre une goutte d’huile essentielle de lavande, lavandin ou de citron sur l’oreiller de ton enfant, ainsi que sur ces vêtements.
– Utilise un shampoing à base d’écorce de saule qui est une excellent répulsif des poux et autres parasites

Les anti-poux naturels, comment se débarrasser des poux de façon 100% naturelle :
Bon si malgré toutes tes précautions, les poux ont envahis la chevelure de ton enfant, il faudra penser aux astuces anti-poux naturelles :

Remède anti-poux n°1 : l’huile de coco

L’huile de coco s’infiltre dans les orifices respiratoires des poux et les asphyxie rapidement.
*Applique l’huile de coco raie par raie sur l’ensemble du cuir chevelu, laisse reposer 2 h en enveloppant la tête dans du cellophane par exemple, ou une nuit entière, poser une serviette sur l’oreille dans ce cas ; effectue ensuite 2 shampoing auquel tu auras ajouter quelques gouttes d’huile essentielle de lavande, utilise un peigne fin spécial poux et lentes pou éliminer les parasites !


Inscris toi ici et reçois gratuitement mon ebook : Fatigue Chronique et Naturopathie

livretgratuitnaturopathie-fatiguechronique10

Anti-poux naturel n°2 : L’huile essentielle de Tea Tree et Lavadin Super
Les remèdes les plus efficaces conter les poux !

L’huile essentielle de Tea Tree est répulsive, et éliminent les poux grâce à ses propriétés antiparasitaires.
L’huile essentielle de lavandin super est également un parasiticide très puissants
* Mélange 60 gouttes de chaque huile essentielle dans un flacon opaque et applique 5 gouttes du mélanges sur les cheveux de ton enfant ( partir de 3 ans), 2 fois par jour (laver les cheveux en fin de journée, refaire l’application pendant 3 jours.
L’opération est à renouveler 8 à 15 jours plus tard, tant qu’il y a des poux et des lentes.

Anti- poux naturel n°3 : L’argile verte
L’argile verte, comme l’huile de coco, va asphyxier les poux et apaiser les démangeaisons.
* Réalise une pâte d’argile verte lisse et homogène en y ajoutant de l’eau. Applique ensuite une couche épaisse de la pâte sur les racines et laisse reposer sous cellophane pendant 2 heures. Laver et rincer en peignant à l’aide d’un peigne très fin.

Anti- poux naturel n°4 : Le bicarbonate de soude (alimentaire)
Le bicarbonate de soude agit contre les lentes et contre les poux adultes, c’est également un remède très efficace !
* Après avoir demander à ton enfant de fermer les yeux (en cas de contact avec les yeux, rincer abondement et immédiatement à l’eau), saupoudre le bicarbonate sur l’ensemble de son crâne, humidifie la chevelure à l’aide d’un spray et laisse poser sous un cellophane autant que possible. Peigne ensuite les cheveux à l’aide d’un peigne anti-poux et fais un shampoing.

Anti- poux naturel n°5: Le vinaigre blanc
Son PH bas et son action antiseptique est redoutable notamment pour décoller les lentes !
* Dilue à parts égales du vinaigre et de l’eau (sinon le vinaigre sera irritant!) et imbibe la chevelure de ton enfant du mélange. Laisse reposer autant que possible, sous cellophane. Procède ensuite à un shampoing et élimine les lentes à l’aide d’un peigne anti-poux.

Anti- poux naturel n°6 : Le vinaigre et le sel
Le sel déshydrate les poux et les asphyxie, alors que le vinaigre tue les jeunes poux. Il permet également de dissoudre « la colle » qui sert au poux de s’accrocher aux cheveux.
*Vaporise sur les cheveux le mélange sel + vinaigre, laisse agir 3 min puis peigne avec un peine anti poux.

Anti- poux naturel n°7 : L’huile d’olive
L’huile d’olive étouffe et tue assez facilement les poux.
* Applique de l’huile d’olive généreusement sur l’ensemble de la chevelure en insistant sur les racines et les pourtour de la tête, recouvre ensuite de cellophane et garder toute la nuit. Le matin, brosser avec un pigne très fin et lave les cheveux avec un shampoing enrichi à l’huile essentielle de lavande. L’opération est à répéter après une semaine.

Anti- poux naturel n°8 : L’ail
J’avoue ça va sentir hyper fort mais l’ail étouffe les poux.
Écrase une 10aines de gousses d’ail pour en faire une pâte. Ajoutes-y du jus de citron vert et applique soigneusement sur tout le cuir chevelu. Laisse agir 30 minutes et lave à l’eau chaude. Coiffe au peigne très fin. Renouvelle l’opération une fois par semaine.

Autres conseils autant importants que les remèdes anti-poux naturels :
– N’utilise pas de sèche cheveux car la chaleur favorise le développement des poux
– Enferme le linge de lits, les vêtement dans un sac avec quelques gouttes d’huile essentielle de lavandin pendant 10 jours pour tuer les poux puis lave les à 60°
– Avertis le personnel enseignant et les autres parents de la présence de poux.

Solution anti poux naturelles

Cet article présente un ensemble de conseils et ne remplace en aucun cas un avis médical et ne constitue pas une prescription.
Cet article ne vise en aucun cas à vous dissuader de consulter votre médecin généraliste ou spécialiste ni à arrêter votre traitement médical.

Biscuits secs à la poudre d’amande

by 2 septembre 2020

Gouter sain et gourmand : Biscuits secs à la poudre d’amande

Recette facile et rapide. Ses petits biscuits t’accompagneront pour le thé/café. Les plus jeunes les apprécieront également en collation !

Pour une quinzaine de biscuits :
20g de miel
150g de poudre d’amande
1 blanc d’œuf
10ml d’arôme d’amande ou de fleur d’oranger
1 poignée d’amande légèrement torréfiées et concassées grossièrement

Mélanger tous les ingrédients ensemble.
Former ensuite des boudins de 5cm de diamètre
Placer les boudins de pâte sur un papier sulfurisé.*
Enfourner dans un four préchauffé à 180° pendant 15 min.
Dès la sortie du four, couper tous les boudins de biais.
Laisser refroidir sur une grille.

*Tu peux également former des boules, les aplatir et les laisser cuire au four pendant 15 min

 ☺Un délice que je trempe comme une gamine dans mon café, mmmm 

♥ J’aime varier la recette et changer pour de la poudre de noisette par exemple !

Canicule, fortes chaleurs : que faut-il boire ? (ou pas)

by 12 août 2020

Que faut-il boire en cas de fortes chaleurs pour s’hydrater efficacement ? Que faut-il éviter, quelles sont les boissons déshydratantes ?

Eau froide, thé, café, limonade, en ces journées caniculaires, nous cherchons à nous hydrater et surtout nous rafraîchir par tous les moyens !
Mais attention, souvent ce que nous donnons à notre organisme le déshydrate ou même l’épuise !

Eau froide ou eau tempérée ?
Le réflexe quant il fait chaud, c’est de boire de l’eau froide, très froide voire glacée ! Mais est-ce le bon geste ?
Et bien figure toi que non, surtout en cas de forte chaleur, il est important de donner à l’organisme de l’eau, de préférence à température ambiante, ou à peine froide !
Pourquoi ?
Boire de l’eau trop froide alors qu’il fait chaud va dérégler notre thermomètre intérieur, les vaisseaux autour de l’estomac vont se crisper, se contracter empêchant ainsi une bonne assimilation donc pas d’hydratation !
Boire de l’eau très froide en cas de forte chaleur va envoyer, à l’organisme de mauvais signaux : le corps va voire sa température soudainement baisser et va donc employer énormément d’énergie pour se réchauffer : coup de chaud du au travail de l’organisme ce qui fera transpirer donc déshydratation en plus d’avoir plus chaud.

Donc boire de l’eau trop froide voire glacée est un geste contre productif puisque l’organisme recevra une mauvaise information et cherchera à se réchauffer suite à une baisse de température brutale !
De plus, le fait de boire en période de forte chaleur une eau trop froide, peu nuire sérieusement aux reins, à l’estomac et peut provoquer des diarrhées.
Il faut donc boire une eau à température ambiante qui sera totalement assimiler et nous permettra de nous hydrater convenablement !

Que faut-il boire en cas de fortes chaleurs ?

Faut-il boire chaud pour autant ?
Oui mais pas trop !
Boire du chaud en période de grande chaleur fait transpirer et permet donc de baisser légèrement la température du corps.
Mais attention, transpirer trop peur provoquer une déshydratation, donc modération !
L’eau tiède, ou tisane tiède par exemple, permet à notre organisme d’éviter d’avoir son thermostat internet perturbé, et de chercher à réguler sa température.

Les boissons à éviter, les boissons déshydratantes 
Le thé et le café
En cas de forte chaleur, il faut éviter de boire ces deux préparation si chères à notre routine quotidienne.
En effet, ce sont deux boissons diurétiques donc qui font perdre de l’eau (par les urines). Si vraiment tu ne peux te passer de ton thé ou de ton café, pense à compenser en buvant beaucoup d’eau !

Les boissons énergisantes
Fais très attention avec la prise de ces boissons qui ne sont pas du tout hydratantes, bien au contraire, elles vont plutôt nous déshydrater : l’apport de substances excitantes et d’une grande quantité de sucre vont provoquer une surchauffe de l’organisme qui va devoir gérer cet apport et du coup c’est la déshydratation assurée !

Ainsi l’alcool, les jus et boissons trop sucrées sont à éviter pour les mêmes raisons, pense toujours à compenser avec de l’eau si tu consomme ce genre de boisson !

Que faut-il boire en cas de fortes chaleurs ?


Inscris toi ici et reçois gratuitement mon ebook : Fatigue Chronique et Naturopathie

livretgratuitnaturopathie-fatiguechronique10

A Savoir : les personnes diabétiques ont un grand risque de déshydratation : lorsque le taux de sucre dans le sang est élevé, le corps tente de se débarrasser du surplus de sucre en augmentant les urines et en employant de l’énergie pour d’auto-réguler

Les boissons à privilégier
Maintenant que nous avons vu ce qu’il fallait éviter, voici les boissons à privilégier pour une bonne hydratation :
L’eau : la seule boisson vitale à notre organisme : en période de forte chaleur il faut boire entre 1,5l et 2l d’eau.

L’eau de coco : Riche en minéraux et très peu sucrée, l’eau de coco est une excellente source d’hydratation, donc à boire en cas de forte chaleur.

Des jus de fruits maison (100% fruits) : attention tout de même à consommer avec modération à cause de leurs contenances en sucres, certes naturels. (pas de nectar ou de concentrés de fruits mais des jus !). On apporte toujours de l’eau en complément à ces jus !

Des gaspachos* de légumes : Les légumes ont une teneur en eau intéressantes ainsi qu’en vitamines et minéraux. Pour un effet désaltérant choisir les gaspacho de tomates ou concombres.
* Les gaspachos sont des potages de légumes crus servis froids (du moins pas chaud) !

Des tisanes aux plantes soit infusées à froid soit refroidies (attention toujours boire à une température à peu près ambiante, jamais très froid)

Une vigilance particulière doit être apportée aux personnes âgées et aux enfants en bas âge qui n’ont pas le réflexe de s’hydrater : leur proposer à boire régulièrement est vital pour leur santé !

A lire sur le blog : Hydratation : une nécessité vitale

Cet article présente un ensemble de conseils et ne remplace en aucun cas un avis médical et ne constitue pas une prescription.
Cet article ne vise en aucun cas à vous dissuader de consulter votre médecin généraliste ou spécialiste ni à arrêter votre traitement médical.

Subscribe to our newsletter

Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit. Proin porttitor nisl nec ex consectetur, quis ornare sem molestie. Sed suscipit sollicitudin nulla tempor congue. Integer sed elementum odio.

[contact-form-7 404 "Non trouvé"]

    Ebook gratuit - Les plantes qui soulagent...

    Inscrivez vous et recevez gratuitement mon ebook "Fatigue chronique & Naturopathie" Des outils concrets et des vraies pistes à explorer pour avoir une meilleure qualité de vie

    Vos données sont précieuses, je ne les transmets à personne.

    %d blogueurs aiment cette page :