Préparer l’allaitement pendant la grossesse, oui / non ?

Préparer l’allaitement pendant la grossesse, oui / non ?

by in Accueil, Allaitement, Vis ma vis de Bébé 20 décembre 2018

Préparer l'allaitement pendant la grossesse ? Une vrai question que beaucoup de mamans se posent dans le souci, toujours, d'offrir le meilleur à leurs enfants.

Donc, ça y est ! Tu es décidée à allaiter ! Parfait !
Mais voilà, maintenant, une question te taraude : Faut-il, oui ou non préparer l’allaitement pendant la grossesse ?

Alors, tout d’abord, j’aimerais juste te signaler que, jusqu’à preuve du contraire, aucune femelle mammifère ne prépare ses mamelles à allaiter ses petits…ok
Ceci étant dit, tu lis des magazines, navigues sur le net… et tu te rends compte qu’il est conseillé de se préparer à l’allaitement : massages, étirements, crèmes…
Est ce que tout cela est vraiment utile ?

Petit tour d’horizon spatio-temporel.
Il fut un temps où les femmes qui désiraient allaiter devaient étirer les mamelons pour les faire ressortir car ils avaient été écraser par leur corsaire.
Au 18ème siècle, des médecins poussaient même leurs patientes à faire téter leurs seins (nous passerons sur le « par qui ? ») pour arrondir le mamelon et faciliter ainsi l’allaitement et la mise au sein de bébé.
Encore aujourd’hui, dans certaines tribu de centre Afrique, les femmes enceintes ont droit à un massage aux pierres, des seins pour leurs donner une belle forme allongée.
En occident, la femme est tellement poussé à l’obsession du beautifulement beau qu’on apprend au jeune maman à prendre un tas de précautions censées éviter les petits désagréments dus à l’allaitement : crème raffermissante et anti-vergetures, soutien-gorge/brassières de maintient…

Est ce que ça marche ? Est ce vraiment utile ?

Et bien pas forcement figures toi ! La majorité des médecins s’accordent à dire que dans la majorité des cas de douleurs des mamelons et crevasses cela est du à une mauvaise succion de bébé (mauvaise position de bébé, donc mauvaise mise en bouche…)
Donc, tu comprends bien que toutes les préparations imaginables pendant la grossesse, ne pourront rien faire dans ce cas là.

Alors comment préparer l’allaitement pendant la grossesse en fin de compte ?
Et bien, saches que la préparation se fait naturellement et automatiquement pendant la grossesse, sans que tu n’interviennes.
Que tu ais choisis d’allaiter ou non, durant toute la grossesse ton corps va se préparer à allaiter. Et oui tout seul, comme un grand :
– Les seins gonflent et deviennent sensibles à mesure que les glandes mammaires se développent,
– L’auréole du mamelon change de couleur et se durcit, signe encore que les glandes se développent.
– Les seins commencent à produire du colostrum pendant le deuxième trimestre de grossesse : je te le dis tout de suite, inutile d’en extraire et de masser les mamelons avec ça ne sert strictement à rien.

Attention la forme et la taille des seins n’indiquent en rien la capacité d’allaiter, pas de panique donc !
De même, si le mamelon est petit, rétracté, il est inutile d’avoir recours à des étirements, mettre des coupelles ou encore exercer des pressions dessus. Garde en tête que bébé ne tête pas au mamelon, mais pour une bonne succion, il devra attraper toute l’auréole. Alors il faudra juste que tu apprennes à guider bébé pour qu’il attrape le bon bout…de sein ! Et c’est la seule préparation / apprentissage à donner aux mamans, toutes les autres manipulations ne servent à rien.

Pour conclure, je dirais que la meilleure préparation à l’allaitement pendant la grossesse du moins sur le plan physique et technicité, et tout simplement de ne rien faire et d’essayer avec bébé à la naissance, voilà c’est dit !

La vrai préparation, peut-être, est sur le plan mental. Pour cela je ne ferais que citer la Leche league :

« En fait, la vraie préparation, celle qui peut faire la différence entre un allaitement réussi et un allaitement raté, elle ne se fait pas dans le corps, mais dans la tête.
La vraie préparation, c’est d’avoir vu, depuis qu’on est petite fille, des femmes de sa famille ou de son voisinage allaiter leurs bébés avec bonheur. Personnellement, je fais remonter mon désir d’allaitement au fait d’avoir vu ma soeur aînée allaiter sa première fille, lorsque j’avais 8 ans.
La vraie préparation, ce serait d’avoir toujours entendu parler de l’allaitement comme la manière normale de nourrir un bébé. D’en avoir entendu parler en famille, à l’école, dans les livres, les magazines, sur les affiches, à la télé, au cinéma…
La vraie préparation, c’est de s’informer pendant la grossesse, de lire, de rencontrer des femmes qui allaitent dans les groupes de mères.
En effet, l’allaitement étant un comportement en partie acquis, sa réussite implique la connaissance d’un certain nombre de faits. Combien de sevrages précoces ont pour raison un problème d’allaitement qui aurait pu être évité ou résolu si la mère avait été correctement informée ?
La vraie préparation, c’est de s’informer sur les pratiques en matière d’allaitement du lieu où l’on a prévu d’accoucher. Qu’en est-il de la première mise au sein ? Sépare-t-on l’enfant de sa mère pendant la « période sensible » des deux ou trois premières heures après la naissance ? Laisse-t-on le bébé avec sa mère pendant la nuit ? etc.
La vraie préparation, c’est de s’informer non seulement sur l’allaitement, mais plus généralement sur le comportement normal d’un nouveau-né. Trop de futurs parents arrivent à l’accouchement dans l’ignorance totale de ce qu’est la réalité de la vie quotidienne avec un bébé, et avec des attentes totalement irréalistes. Du coup, si le bébé ne fait pas rapidement ses nuits, réclame à téter avant le délai prescrit, a des coliques, etc., ils vont se sentir perdus, incompétents… et arrêter l’allaitement, accusé de tous les maux. » La Leche League France Association promouvant le soutien à l’allaitement naturel.

Cet article présente un ensemble de conseils et ne remplace en aucun cas un avis médical et ne constitue pas une prescription.
Cet article ne vise en aucun cas à vous dissuader de consulter votre médecin généraliste ou spécialiste ni à arrêter votre traitement médical.

One Comment
  1. […] Page d’accueil dossier allaitement Suivant : Préparer l'allaitement pendant la grossesse […]

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    Ebook gratuit - Les plantes qui soignent...

    Inscrivez vous et recevez gratuitement mon ebook Les plantes qui soignent les maux du quotidien

    Vos données sont précieuses, je ne les transmets à personne.

    %d blogueurs aiment cette page :