[Phyto] Thym : bienfaits, propriétés, utilisation

[Phyto] Thym : bienfaits, propriétés, utilisation

by in Accueil, Blog, Naturopathie, Santé naturelle 19 novembre 2019

Le thym : bienfaits et utilisations

Connu depuis toujours, le thym est une plante incontournable de la pharmacopée. Il est présent sur le bassin méditerranéen, il pousse naturellement dans le sud de la France.
Utilisé par les égyptiens pour embaumer les morts, il a également été utilisé en Grèce antique pour purifier l’air.
Le thym est surtout connu en cuisine, il aromatise et donne du caractère aux plats : la cuisine méditerranéenne est réputée pour utiliser très souvent le thym.
C’est à partir du Moyen Age, que cette plante a été reconnu comme plante médicinal, pour avoir soigner entre autres la lèpre ou encore la peste mais aussi il était utilisé contre le hoquet, les morsures de serpents.
Ce n’est qu’à partir du 19è siècle que le thym voit ses propriétés et composants actifs répertoriés.

Le thym : plante médicinale

Utilisé en infusion, en sirop, en teinture mais aussi en huiles essentielles, mais aussi en cuisine, le thym couvre un large éventail de troubles et soulage énormément de pathologies grâce à toutes les propriétés qu’il renferme :
antivirale, antibactérien, antiseptique, antifongique, antioxydant, antispasmodique.

1 – En infusion, en inhalation, en gargarisme…
Il est utilisé pour :

La sphère ORL et respiratoire
Pour calmer les quintes de toux, les bronchites, l’asthme, le rhume des foins, angine, rhinopharyngite, rhinite,coqueluche, otite, griffe, congestion pulmonaire…

Il soulage les inflammations de la sphère bucco-pharyngée, soulage les douleurs dentaires, caries, mauvaise haleine, les aphtes, la gingivite…

Estomac et Sphère intestinale :
Il soulage les ballonnements, les diarrhées, les flatulences, les colopathies, les ulcères, l’hélicobacter pylori, gastro-entérite, stimule l’appétit, intoxication alimentaire, infections bactériennes (candidose…), vers intestinaux

Système urinaire
Cystite, infection urinaire, urétrite…

Sphère gynécologique
Tonique utérin, infections vaginales…

Musculo-osteo-articulaire
Il soulage les maladies rhumatismales et les douleurs liées à l’arthrose.

Les troubles dermatologiques :
Eczéma, zona, psoriasis, peau grasse, acné, ...

Mais aussi :
Renforce le système immunitaire, drainage du foie, hépatite, cirrhose, fatigue, asthénie, fatigue nerveuse, herpès, varicelle, hypotension artérielle, …

2 – En externe
Le thym est utilisé en cataplasme ou en massage (huile essentielle) pour le traitement des mycoses, de l’herpès, de l’acné, des plaies mais aussi de la gale , du zona, la couperose, la varicelle, les piqûres d’insectes.. .

Cette puissante plante permet également de lutter contre le vieillissement cellulaires grâce à ses propriétés anti oxydantes.

Comment utiliser le thym
En infusion (la méthode de consommation la plus simple et la plus répandue)
Prendre quelques grammes de plante séchée et mettre à infuser dans de l’eau bouillante, 5 min.
A boire jusqu’à 3 fois par jour, en cas de fatigue, d’état fébrile, lors d’infections ORL (rhume, angine, rhinite…) mais aussi en cas de toux ou de maux de gorge.

L’huile essentielle de thym
(Attention l’utilisation d’huiles essentielles n’est pas anodine et sans risque, renseignez vous auprès d’un professionnel avant utilisation. Les femmes enceintes et les enfants en bas âge ne doivent pas utiliser les huiles essentielles, ni en inhaler. Faire un test d’allergie dans le creux du coude avant utilisation)

On distingue plusieurs types d’huiles essentielles de thym, les 3 les plus couramment utilisées sont :
– L’huile essentielle de thym à thymol : Infection hivernal, soin de la peau et tonifiante
– L’huile essentielle de thym à thujanol :
Riche en actifs antibactériens et antifongiques. Antivirale et stimulante immunitaire. Stimulante et régénérante du foie.
– L’huile essentielle de thym à linalol : elle est plus douce que les deux premières mais très efficace : En cas d’angine, de maux de gorge, de bronchite, de rhume, de rhinopharyngite, de fatigue et d’asthénie de candidose, d’infection urinaire et de cystite.

Ne pas utiliser les huiles essentielles pures mais diluées dans de l’huile végétale
Ne pas dépasser les 5 gouttes par jours
Ne jamais diffuser en présence de femmes enceintes et d’enfant en bas âge

En sirop (sous forme d’extrait de plante fraîche)
Renforce et aseptise les voies respiratoires, les défenses naturelles. Soulage les maux de gorge et les bronches irritées et infectées.

Contre-indications :
Les personnes sous anti-coagulant doivent modérer leur consommation de thym à cause de la présence de vitamines K dans le thym
La femme enceinte ne devra éviter de consommer du thym le premier trimestre de grossesse et ne jamais utiliser l’huile essentielle pendant toute la grossesse.

Le thym : plante aromatique

Le thym est donc une plante aromatique, très appréciée en cuisine provençale, méditerranéenne.
Il est très souvent utilisé pour parfumer les légumes, les viandes et poissons, les pommes de terre, les arômes fort et marqués du thym, relève les plats et apportent beaucoup de raffinement aux préparations.
En l’ ajoutant
 à vos plats, qu’il soit frais ou séché, vous profiterez également de ses vertus et bienfaits.

Le thym frais se récolte et s’utilise de juin à septembre. Il est séché pour une utilisation tout le long de l’année.

Frais, Il offre des arômes des puissants : il faut presser les feuilles puis les ajouter au plat pour en profiter ! Pour le retirer  facilement en fin de cuisson, pensez à l’utiliser en branche.
Le thym est rajouté, pour apporter une touche provençale bien ensoleillée, aux œufs (brouillés ou omelette), aux légumes, aux marinades…
Séché, cette plante aromatique est un élément incontournable du
bouquet garni. Il est alors ajouté aux plats mijotés et aux potages.
Il se marie très bien à l’ail, aux olives, aux volailles, aux poissons, aux grillades et aux fromage de chèvre.
Le thym permet d’
aromatiser l’huile ou le vinaigre.
Pour les desserts, le thym ajouté au citron, ravira vos papilles : salades de fruits, tarte…Ajoutez le thym en touche finale et dégustez.

Cet article présente un ensemble de conseils et ne remplace en aucun cas un avis médical et ne constitue pas une prescription.
Cet article ne vise en aucun cas à vous dissuader de consulter votre médecin généraliste ou spécialiste ni à arrêter votre traitement médical.

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    Ebook gratuit - Les plantes qui soulagent...

    Inscrivez vous et recevez gratuitement mon ebook Les plantes qui soulagent les maux du quotidien

    Vos données sont précieuses, je ne les transmets à personne.

    %d blogueurs aiment cette page :