Le froid nous rend malade : Mythe ou Réalité ?

Le froid nous rend malade : Mythe ou Réalité ?

by in Accueil, Blog, Naturopathie, Santé naturelle 25 novembre 2020

Attrape-t-on réellement froid ? Le froid est-il la cause de nos maladies hivernales ?
Y a-t-il un rapport entre le froid et le fait d’être malade plus souvent en hiver ?

Froid & Maladies hivernales

Pendant des siècles, le mythe nous a conduit à nous surprotéger du froid, de s’en méfier, de le détester, nos mères nous obligeaient à nous sur vêtir, nous éloigner des courants d’air….Et pourtant !
Mais, me diras-tu, alors si c’est un mythe pourquoi les rhumes, rhinos, grippe sont-elles des maladies « d’hiver » ? Alors le froid coupable ou facteur favorisant ?
Voici quelques éléments de réponse :

Maladies d'hiver : quels sont les vrais causes ?

Alors figure toi que le froid en lui même ne rend pas malade ! Ce sont les germes, bactéries et virus qui en sont responsables !
Il faut être en contact d’un rhinovirus pour avoir un rhume et avec des virus grippaux pour contracter la grippe !
A titre d’exemple les rhinovirus sont plus virulent au printemps et en automne et les virus de la grippe en hiver !

Voilà, donc tu l’auras compris le virus est la cause de la maladie et non le froid. Enfin le froid, participe y contribue mais ce n’est pas la cause principale, disons que le froid contribue largement aux conditions permettant aux virus, bactéries…de proliférer, le froid est donc un facteur favorisant et aggravant mais ce n’est pas l’élément déclencheur.

Le froid, les virus et le système immunitaire

Les virus sont donc susceptibles de plus se propager dans le froid, à l’image du rhinovirus qui se réplique mieux dans des températures fraîches.
Le rhinovirus se développent dans le nez car il y fait plus frais que dans le reste du corps.
Le virus de la grippe est quant à lui plus stable, plus résistant quand les températures sont froides et que l’air ambiant est sec.
Les virus et les bactéries sont entourés d’une coque protectrice qui s’épaissit quand il fait froid, c’est ainsi qu’ils deviennent plus résistant en hiver !
Le manque de lumière en hiver permet également aux virus, sensibles aux ultra-violets, de vivre plus longtemps en étant plus virulents.

D’autres maladies se développent elles quand le climat est chaud et humide. Parmi les autres facteurs aggravant des maladies, qui facilitent la vie des virus et autres agents pathogènes nous retrouvons les changements soudains de température et la luminosité (alternance jour / nuit)

Le système immunitaire quant à lui enclenche ses défenses antivirale à température plus chaude, celles des poumons qui est plus tempérées que celle de la cavité nasal et des voies respiratoires supérieurs.
En période hivernale, le système immunitaire est naturellement affaiblit, le froid va ralentir l’activité des cellules et diminué la réactivité de notre organisme contre les attaques virales, bactériennes….
Le manque de vitamines D, du à la diminution de la luminosité en hiver, affaiblit également le système immunitaire.
Cet affaiblissement du système immunitaire profite aux virus qui prennent donc le temps de s’installer.

Le froid n’est donc qu’un facteur aggravant ou favorisant mais il n’est pas la cause des maladies hivernales.

Chaleur artificielle et maux d’hiver
Quand il fait froid, on se force à rester à l’intérieur là où il fait chaud… Mais cette chaleur artificielle, cette chaleur qui assèche l’air permet également aux virus du rhume et de la grippe de s’installer confortablement dans notre organisme !

Attention, l’air intérieur en lui même ne rend pas malade mais il permet de faciliter la circulation du virus plus facilement d’un individu à un autre. Le fait que l’air soit sec, le virus contenue dans les postillons lors d’un éternuement par exemple, lui permet de vivre plus longtemps et de progresser jusqu’à trouver un « hôte » !
Une bonne aération de nos intérieurs et humidifié l’air rend le virus de la grippe A, moins résistant voir peu ou pas actif.

Air sec d’hiver & virus hivernaux
L’air sec extérieur est également (comme l’air sec de nos logements) un facteur favorisant la circulation des virus.
Des études prouvent que le virus de la grippe est plus actif, plus résistant, et plus facilement transmissible à des température proche de 0 et par temps sec.
La capacité du mucus et des poils nasaux sont affaiblis par le froid et le sec ce qui permet aux agent pathogènes de proliférer tranquillement dans notre nez, dans les voies respiratoires…

Le système respiratoire et le Froid
L’air froid entre dans le nez et est naturellement réchauffé par les muqueuses nasales qui l’humidifient et fait couler le nez. Quant les muqueuses se dessèchent, elles protègent moins contre les virus qui pénètrent alors plus facilement dans notre organisme par le nez donc.

Les bronches sont également très éprouvées : l’air sec et le froid laissent se fixer sur les parois de fines particules de pollution atmosphérique, ce qui augmente notre déficience immunitaire et nous rend forcément plus vulnérables aux maladies d’hiver.
La pollution intérieure quand à elle, irrite nos bronches ce qui permet au virus d’entrer plus facilement dans nos cellules et les infecter : d’où l’intérêt de bien aérer son habitation, bureau, voiture…

Si tu aime courir mais que tu as des antécédents d’ asthme ou de problèmes respiratoires supérieurs, le temps froid peut créer des problèmes et déclencher une crise d’asthme, une quinte de toux.
Il faudra alors veiller à s’échauffer progressivement et porter un protège nuque sur la bouche pour apporter un peu de chaleur à la cavité nasale et aux voies respiratoires supérieurs.

PS : il faudra aussi prendre le temps de planifier ses itinéraires pour éviter les endroits pollués qui peuvent également prévenir une crise d’asthme.

Les dangers de l’hypothermie – les réels danger du froid

L’hypothermie est une urgence qui nécessite des soins médicaux immédiats. On est en hypothermie quand le corps perd trop de chaleur. 
Cela peut produire lors d’une exposition longue à l’extérieur lorsque les températures sont extrêmement froides.
L’exposition aux températures froides peut amener les randonneurs, les sans-abris, les plus jeunes et nos personnes âgées à commencer à frissonner, à devenir confus et même perdre connaissance. Les autres symptômes connus de l’hypothermie sont : des difficultés à parler, paroles saccadées, manque d’attention, de jugement, difficultés à bouger, à marcher, peau froide et grise, fatigue et somnolence.

Si, lors d’une période assez longues passée dans le froid tu ressens ses symptômes, alors une consultation médicale est nécessaire.
Si ton corps perd trop de chaleur, réchauffe-toi et demande de l’aide.
Dans tous les cas, évite d’être exposer trop longtemps au froid, à la pluie, au vent, change toi immédiatement si tu es trempé par la sueur, cherche des points de réchauffement à proximité (grandes surfaces, magasins, ….)


Conclusion : la fin du mythe
Les personnes qui croient vraiment que le temps froid provoque des maladies infectieuses peuvent ne pas comprendre comment les germes affectent le corps. 
Bien qu’il soit important de se protéger contre les températures extrêmes pour d’autres raisons, elles ne sont pas la cause de la maladie.

Ce qui nous rend malade se sont les germes, virus et autres agents pathogènes et non le froid. Le froid ne rend pas malade de la grippe ou du rhume, il peut favoriser l’aggravation de la maladie mais n’en est pas la cause.

Alors en hiver protéger du froid mais surtout appliquer les gestes barrières et de préventions contre les agents pathogènes !

 

Études :
* https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC4311828/
https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC3080923/
http://www.nih.gov/researchmatters/march2010/03082010flu.htm
http://www.nih.gov/researchmatters/march2008/03102008cold.htm
http://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/21586668

Cet article présente un ensemble de conseils et ne remplace en aucun cas un avis médical et ne constitue pas une prescription.
Cet article ne vise en aucun cas à vous dissuader de consulter votre médecin généraliste ou spécialiste ni à arrêter votre traitement médical.

About Sana Bel Hassin Ouali
Naturopathe spécialisée Fondatrice et gérante du site sanaturopatheenligne.fr Créatrice des programmes FibroCoaching© - DietiNaturo© - HealthyLife Optimizer© Diététique - Réflexologie - Massages bien-être - Fibromyalgie - SFC - Endométriose >>> Qui suis-je ? <<<
One Comment
  1. […] Lire aussi : Le froid nous rend malade : mythe ou réalité […]

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

    %d bloggers like this: