Examens de fin d’année et naturopathie

Examens de fin d’année et naturopathie

by in Accueil, Bien-être et relaxation, Blog, Naturopathie 1 juin 2019

Naturopathie et examens de fin d'année : préparation, organisation, bien-être, sérénité, santé physique et psycho-émotionelle...

Es tu prête/prêt à passer les examens de fin d’année en toute sérénité ? Ton enfant passe des examens, comment l’aider, comment le soutenir.
La naturopathie peut-être d’un grand soutien dans cette période d’hyperactivité neuronales !
Examens et concours nécessitent une bonne hygiène de vie pour être au top de sa forme, une bonne organisation, une bonne gestion du stress, du trac, des angoisses mais aussi il faut penser à booster sa mémoire et stimuler sa concentration.
Tu vas lire dans cet article quelques conseils pour te préparer efficacement et naturellement à passer tes examens de fin d’année.

1 – L’alimentation

Veiller à faire 3 à 4 repas par jour en période d’examen est juste vital ! Le cerveau un un grand consommateur d’énergie d’où l’importance d’avoir des repas équilibrés et sains pour qu’il puisse fonctionner correctement et endurer la période d’examen.
Bien évidemment, le grignotage est à bannir pour éviter les pics de glycémie qui ne feront que te porter préjudice (digestion difficile, ballonnement, somnolence, énervement…).

Ne jamais sauter de repas pour ne pas avoir de baisse d’énergie en pleine épreuve et pour permettre au cerveau de se concentrer et d’être performant : CHAQUE REPAS DOIT ETRE SUFFISANT !

Le petit déjeuner doit être complet :
*Des bons glucides : muesli sans sucre, du pain complet aux céréales…
* Un fruit pour la vitamine C : la fraise est très riche en vitamine C
* Un œuf, des oléagineux (amandes, noix…) pour l’apport en protéines
* Une boisson chaude sans sucre de préférence

Au déjeuner et au dîner, il faut impérativement avoir un apport de glucides : Céréales complètes cuites al dente, des légumes secs, du pain complet, du riz complet ou basmati…

– Toujours pour l’apport en vitamine C entre autres micronutriments, consomme un fruit à chaque repas

Consomme 3 fois par semaine de la viande (dont de la viande rouge) pour avoir un apport en fer suffisant : le fer permettant au cerveau d’avoir l’oxygène nécessaire à la transformation du glucose en énergie.
Mange 3 fois par semaine également du poisson, en privilégiant le poisson gras (maquereau, hareng, sardine…), riche en Omega 3 qui lui structure les cellules du cerveau.

– Cuisine en utilisant de bonnes huiles végétales , pour la cuisson : huile de tournesol, de colza, huile d’olive vierge (juste pour faire sauter des légumes)
Pour assaisonner : huile d’olive extra-vierge, huile de coco, huile de lin, de noix…

– Autorise toi une collation entre 15-16h pour éviter d’avoir faim en attendant le goûter et éviter ainsi de grignoter : Un fruit, du pain complet avec quelques carrés de chocolat noir, des oléagineux (noix, amandes…) et si besoin, une boisson chaude sans sucre.

  • Limite toi à 2 cafés par jour : la consommation excessive de caféine et/ou tardive (après 15-16h) favorise l’insomnie, la nervosité, l’anxiété, la fatigue.

    Bois suffisamment d’eau et privilégie une eau riche en magnésium (Rozana, Hépar, Contrex…). N’hésite pas à avoir toujours un contenant d’eau près de toi (bouteille, carafe, gourde…)

2 – Compléments alimentaires : les plantes sont tes amies !

Le Ginko Biloba : Plusieurs études ont démontré l’efficacité du ginko pour l’amélioration et l’augmentation de la mémoire. Il permet également d’augmenter la concentration.
A prendre en gélule (bio) selon la posologie du labo, en général 1 gélule, 3 fois par jour pendant les repas.

Le rhodiola (réservé au plus de 15 ans): plante adaptogène que j’aime tout particulièrement : elle est fortifiante, tonique, énergisante, stimulante. Elle permet également de bien s’adapter aux situations émotionnellement stressantes. Ainsi cette plante aide à garder son calme, à gérer les situations stressantes et angoissantes.
A prendre en gélule, selon la posologie du labo, pendant les repas.

  • Le ginseng : améliore la capacité de mémorisation et de concentration

En comprimés/gélules selon posologie du labo, le matin

L’huile essentielle de menthe poivrée et de laurier* en inhalation sont d’une grande aide pour se recentrer, et vaincre son angoisse (de la feuille blanche et de la prise de parole)
(en cas de doute sur d’éventuelles allergies ou contre indications demander conseil à un professionnel avant emploi des huiles essentielles ou tout autre produit même naturel d’ailleurs).
* Les choisir toujours bio et chémotypées.

3 – Une bonne hygiène de vie pendant les révisions et pendant les examens :

Nous l’avons vu plus haut, l’alimentation est un pilier de notre stratégie de préparation, mais le sommeil fait aussi parti de ces piliers.
Il est important d’avoir des
bonnes nuits de sommeil réparatrices : ne pas veiller trop tard, couper toutes sources de préoccupations (TV, Smartphone, Tablette…), adopter un rituel de coucher pour favoriser l’endormissement, prendre une tisane détente et nuit douce, faire des exercices de respiration consciente si le sommeil a du mal à venir (lire + : dossier La respiration, c’est la vie). Attention, pas d’automédication, si le problème de sommeil est trop invasif, prends RDV chez ton médecin qui te conseilleras objectivement sans chercher à t’assommer (ça serait complètement contre productif).
Pendant tes révisions,
accorde toi une vrai pause, fais une petite promenade, à pieds, en vélo…Vas voir tes amis, ta famille…Les jours d’examen, si tu en as la possibilité, rentre chez toi à pied et fais le vide de l’épreuve passée…

4 – Environnement familial

Si ton enfant passe un examen, il a déjà
la pression, inutile de lui en imposer une supplémentaire, aider le à être en équilibre dans son corps et son esprit :
– Incite-le à faire
des pauses, à faire du sport, à se détendre

Rassure-le, ne sois pas trop envahissante (inutile de lui demander toutes les 5 minutes s’il à réviser ou si son épreuves s’est bien passée).
Facilite lui son quotidien en le libérant des tâches du quotidien habituelles (mettre la table, faire la vaisselle, descendre la poubelle…)
Coocoone-le : prépare lui ses plats préférés, masse le, chouchoute le…
– Enfin montre lui que tu as confiance en lui et que quoi qu’il arrive tu l’aime et que tu es fière de lui ! Soutien-le, rassure-le, encourage-le sans être intrusive, envahissante.

5 – Le jour J, no stress

Prépare tes affaires la veille pour ne rien oublier
Respire, fais toi confiance ! En cas de crise d’angoisse au moment de l’épreuve, tu pourras refaire des exercices de respiration abdominale pour te détendre, te recentrer et oxygéner correctement ton cerveau (lire ici) et inhaler les huiles essentielles de menthe poivrée et de laurier.
Fais ton maximum et ne regrette rien !

Cet article présente un ensemble de conseils et ne remplace en aucun cas un avis médical et ne constitue pas une prescription.
Cet article ne vise en aucun cas à vous dissuader de consulter votre médecin généraliste ou spécialiste ni à arrêter votre traitement médical.

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    Ebook gratuit - Les plantes qui soulagent...

    Inscrivez vous et recevez gratuitement mon ebook Les plantes qui soulagent les maux du quotidien

    Vos données sont précieuses, je ne les transmets à personne.

    %d blogueurs aiment cette page :