Hydratation : Une nécessité vitale

Hydratation : Une nécessité vitale

by in Accueil, Blog, Diététique, Naturopathie, Santé naturelle 28 juin 2019

Avoir une bonne hydratation, seulement pendant la saison chaude ? Comment bien s'hydrater ? Quel impact sur notre santé ?

*******Info : Tu peux écouter le podcast qui est rattaché cet article ! (bas de page)********

Juin 2019 restera dans les mémoires à cause de cette canicule qui touche tout le pays (ou presque, nos amis bretons sont épargnés).
Avec l’arrivée des fortes chaleurs, nous entendons partout qu’il faut bien s ‘hydrater. Ces conseils sont véhiculées sur tous les médias, par le corps médical, l’entourage… à juste titre.

Quand y a-t-il un risque de déshydratation :

La déshydratation c’est par définition un manque d’eau dans l’organisme. Ce manque d’eau est la conséquence
– soit d’une perte d’eau conséquente : fièvre, canicule, vomissements, diarrhées, excès de sudation (activités physique intenses, ou dérèglement de l’organisme comme chez les enfants et les personnes âgées), diabète, excès de consommation de produits diurétiques (qui augmentent l’urine)…
– soit à cause d’un apport insuffisant d’eau : la personne ne boit pas assez, oublie carrément de boire ( surtout chez les enfants et les personnes âgées qui ne perçoivent plus la sensation de soif qui est normalement régulée par l’hypothalamus).

Les symptômes et les risques de la déshydratation

Un manque d’hydratation de l’organisme se fait ressentir par :
Une grande soif, diminution de la sueur et des urines, des urines concentrées, fièvre, maux de tête, nausées, vertiges, étourdissements, troubles de la conscience, confusion, perte de connaissance, convulsions…
Rester vigilant est vital, surtout envers les plus jeunes qui n’ont pas encore la capacité de s’exprimer et les plus âgés qui ne perçoivent plus les sensations de soifs, et ne savent plus interpréter les signes.

En cas de déshydratation sévère, perte de connaissance, convulsions…, appeler impérativement le 15

Dans tous les cas, réhydrater doucement la personne concernée, avec de l’eau pas très froide, la mouiller pour la rafraîchir, la ventiler , la mettre à l’ombre

Comment éviter la déshydratation :

L’hydratation en cas de fortes chaleurs ou pas, doit se faire dans la durée, dans le temps, il faut veiller à apporter de l’eau à son organisme régulièrement et ne pas attendre d’avoir soif.
L’hydratation se fait essentiellement avec de l’eau, qui est la seule boisson vitale à l’organisme, mais aussi par les fruits, les légumes, les jus et soupes…

Faut-il s’hydrater correctement seulement quant il fait chaud ?

Non, la notion hydratation est bien plus large que ça !
Bien des personnes atteintes de déshydratation chronique souffre dans le silence et souvent l’incompréhension :
Fatigue chronique, constipation, hyper et hypotension, troubles gastriques, digestifs, infections urinaires, excès de poids, eczéma, vieillissement cellulaire précoce, rhumatismes, maladies respiratoires…sont des conséquences possible d’une déshydratation chronique.

Mais comment cela se fait-il donc ?

Rappelle toi : la devise de la naturopathie est : « La maladie n’est rien, le terrain est tout »
Dans cette logique, nous comprendrons que la déshydratation chronique acidifie énormément le terrain de l’individu pourquoi ?
Les acides sont éliminés par la peau et par les reins qui ont un grand besoin d’eau pour effectuer leur travail : L’équilibre acido-basique de l’organisme est la garantie d’une bonne santé.

Plus généralement, l’eau est vitale pour notre santé car elle :
– transporte les nutriments
– régule la température du corps
– élimine les toxines
– hydratation cellulaire
– aide à la respiration par l’humidification de l’oxygène
– …

Comment bien s’hydrater ?


– Boire régulièrement sur toute la journée (un verre d’eau par heure est une bonne moyenne)
– Boire en dehors des repas (pendant les repas cela ralentit la digestion et juste après les repas, l’eau fait évacuer les aliments avant leur digestion)
– Boire suffisamment d’eau (à température ambiante) le matin, à jeun (nettoyage des intestins et préparation de l’estomac)
– Boire légèrement froid mais jamais très froid
– En cas de suspicion de déshydratation, ajouter ¼ de cuillère à café de sel marin pour prévenir une carence en sel
– Réduire voir supprimer la consommation de diurétiques, café, alcool, soda et boissons sucrées qui n’hydratent pas.
– Ne pas se limiter à la règle des 1,5l par jour : chaque individu à ses propres besoins, certaines personnes pour ne pas dire la plupart ont des besoins en eau bien plus importants.

Quelle eau boire ?
Il est généralement recommandé, sauf indications spéciales, de boire une eau de source ou une eau de robinet filtrée.

Allez ! A la tienne !

A lire +++

Cet article présente un ensemble de conseils et ne remplace en aucun cas un avis médical et ne constitue pas une prescription.
Cet article ne vise en aucun cas à vous dissuader de consulter votre médecin généraliste ou spécialiste ni à arrêter votre traitement médical.

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    Ebook gratuit - Les plantes qui soulagent...

    Inscrivez vous et recevez gratuitement mon ebook Les plantes qui soulagent les maux du quotidien

    Vos données sont précieuses, je ne les transmets à personne.

    %d blogueurs aiment cette page :